On vous a demandé quelle œuvre d’art reflétait le mieux votre personnalité

Publié le par Anna Finot

© Ramon Casas i Carbó

Certains sont torturés comme les peintures abstraites de Jackson Pollock. D’autres semblent sournois comme le sourire de la Joconde. Voici vos réponses.

Dis-moi ton œuvre préférée et je te dirai qui tu es. Là est la psychanalyse de comptoir que l’on a tentée sur la page Facebook de Konbini arts. Nous en sommes persuadées : les œuvres d’art peuvent parfois nous transmettre une émotion qui en dit long sur nous.

Publicité

Mystérieux·se·s comme le sourire de la Joconde, perturbé·e·s à l’image des œuvres de Pollock, pensif·ve·s et solitaires comme les personnages de Hopper, confiant·e·s mais de marbre tel le David de Michel-Ange… À chacun·e ses problèmes.

"David", de Michel-Ange, 1501-1504. (© Gerard Sioen/Gamma-Rapho via Getty Images)

Sans partir dans une thérapie trop poussée, on a tenté de comprendre certains de vos commentaires pour analyser au mieux votre personnalité. Poétique, dépressif, modeste ou vaniteux ? Voici vos réponses.

Publicité

On commence en douceur avec un peu de poésie à travers le tableau de La Nuit étoilée de Vincent van Gogh. Ses tourbillons de lumière, ses vagues de nuages dans le ciel, tout laisse à croire que vous êtes rêveur·se, toujours la tête dans les étoiles.

Vincent van Gogh, La Nuit étoilée, 1889. (© Musée d'Orsay)

Vous aimez probablement philosopher pendant des heures sur "être ou ne pas être", et vous méditez sûrement sur ce qui existe dans l’au-delà. Si certain·e·s disent de vous que vous êtes sur la lune, n’ayez que faire des railleries et continuez à briller par vos réflexions qui, puisqu’elles ne font de mal à personne, peuvent se donner sans limite.

On continue avec d’autres internautes qui se sont lâché·e·s en commentaires : David avec la tête de Goliath du Caravage a été citée. On se demande bien dans quel personnage vous avez projeté votre personnalité. Ce qui changerait tout à l’analyse.

Publicité

Le Caravage, David avec la tête de Goliath, 1606. (© Galerie Borghèse, Rome)

Soit vous vous percevez décapité, la tête pendante et la gorge ensanglantée, soit vous vous voyez en bourreau sadique et sans pitié. Dans les deux cas, on espère sincèrement que vous allez bien, n’hésitez pas à vous reposer et à boire beaucoup de tisanes. Tout finira par aller mieux.

En citant le David de Michel-Ange ou la Vénus de Sandro Botticelli, on doute que certain·e·s voulaient vraiment parler de leur personnalité. On lira plutôt entre les lignes que nos internautes voulaient attirer l’attention sur leur belle plastique. À moins qu’incarner David, tout de marbre et de muscles vêtu, ne traduise que vous avez confiance en vos atouts, que vous êtes à l’aise avec la nudité et même impudique, voire exhibitionniste ? Mais puisqu’on parle ici de personnalité, on vous souhaite que votre beauté intérieure soit tout aussi belle que votre physique d’Apollon.

Sandro Botticelli, La Naissance de Vénus, 1484-1485. (© Galerie des Offices, Florence)

Et en ce qui concerne la Vénus de Botticelli, au-delà de votre douceur et de votre élégance, on comprend que vous êtes une personne indécise, si on se concentre sur votre chevelure hybride à la fois bouclée, lisse, attachée, détachée, en épi, courte et longue. Ou alors vous tentez de lancer une nouvelle mode, à l’aide du vent Zéphyr qui souffle sur vous…

Publicité

Un commentaire a remporté un franc succès, celui de la version parodique de La Joconde, reproduite par Marcel Duchamp en 1919. Un tableau provocateur baptisé L.H.O.O.Q. (prononcez les lettres à voix haute et cela donne "elle a chaud au cul") qui prouve que vous êtes un·e petit·e rigolo·te.

Marcel Duchamp, L.H.O.O.Q., 1919. (© Centre Pompidou, Paris)

Néanmoins, derrière votre volonté d’épater la galerie se cachent de véritables revendications. À l’instar de notre Duchamp national, loin d’exposer un bidet dans un coin au hasard. À son image, vous êtes une personne plus profonde qu’il n’y paraît, qui aime dénoncer, manifester et provoquer. Audacieux·se, vous osez vous moquer de tout avec n’importe qui, mais toujours avec subtilité. Surtout, ne changez rien.

Angoisse, dépression, enfermement… Voilà comment bien résumer ces deux dernières années. Cela expliquerait peut-être pourquoi de nombreuses personnes ont choisi des tableaux plutôt chaotiques pour décrire leur personnalité… du moment (on vous le souhaite). La preuve avec After the Ball de Ramon Casas i Carbó. Une allégorie parfaite de la fatigue, de l’oisiveté et du stress qui nous étouffent dans cette période compliquée. Un conseil : prenez des vacances.

Publicité

Edward Hopper, Morning Sun, 1952. (© Columbus Museum of Art)

Quoi de mieux qu’Edward Hopper et son Morning Sun pour dépeindre également une personnalité solitaire.

Un tableau de Mark Rothko, Untitled (Red, Orange) a également été évoqué : une toile assez simple, composée de deux carrés rouge et orange l’un au-dessus de l’autre. Ce choix en dit long, il traduit l’organisation, la maîtrise, le contrôle, la capacité d’être carré·e tout simplement. Avec une pointe de désir et de violence. Ce qui est loin d’être le cas de celui qui nous a confessé que les œuvres du peintre Jackson Pollock définiraient le mieux sa personnalité. Inutile de vous faire un dessin, les images parlent d’elles-mêmes.

Rothko, Untitled, Red, Orange, 1965. (© Fondation Beyeler)<span style="font-size: 16px;"> </span>

À notre tour de vous confesser quelque chose : il nous a été impossible de décrypter le tableau La Trahison des images de René Magritte, mentionné par l’une d’entre vous pour décrire sa personnalité. Mille excuses. Alors sachez qu’il nous aura bien amusées et nous aura surtout permis d’en apprendre un petit peu plus sur vous.

Vous aimerez aussi :