© Léa Augereau

5 ventes d’art pour devenir collectionneur tout en aidant à la lutte contre le Covid-19

À travers la planète, le monde de l'art se mobilise.

Depuis plusieurs semaines, le monde tente de s’organiser afin de venir à bout de l’épidémie du Covid-19. Des artistes, des galeries et des entreprises mettent en commun leurs créations et leur savoir-faire afin de récolter des fonds pour les hôpitaux.

Si on peut se désoler du fait que des organismes privés et des particulier·ère·s soient obligé·e·s de venir en aide à des systèmes de santé public, voici tout de même une sélection d’opportunités pour agrandir sa collection artistique en faisant une bonne action.

Publicité

Un compte Instagram pour des enchères virtuelles

© Léa Augereau

Sur Instagram, le compte "We Give Collab" organise depuis le début de l’épidémie une collecte de fonds visant à soutenir les Hôpitaux de Paris. Inspirées par "Still We Rise", les quatre créatrices se sont associées à des artistes (comme la peintre Léa Augereau ou le photographe Bastien Lattanzio) et à des marques afin de mettre en place des ventes aux enchères rapides et virtuelles.

Publicité

La vente se passe dans la section commentaires de chaque publication et la totalité des sommes récoltées est reversée au fonds d’urgence pour le soutien des équipes de l’Assistance Publique et des Hôpitaux de Paris. Pour le moment, plus de 24 000 euros ont été collectés.

© Bastien Lattanzio

Publicité

© Maison Père

Publicité

© Faustine Badrichani

Des photographes uni·e·s, en solidarité avec les soignant·e·s

En France, les actions venant en aide au personnel soignant se multiplient et la Fondation de France, conjointement à l'Institut Pasteur et l'AP-HP, bénéficiera de l'argent collecté par une vente exceptionnelle organisée par Photographes Unis.

Des dizaines de photographes (à l'instar de Véronique de Viguerie, Louis Witter ou Abdulmonam Eassa) ont souhaité "témoigner de leur solidarité et de leur soutien envers les soignants, les chercheurs et les personnes les plus vulnérables dans le contexte d’une crise sanitaire sans précédent". Pour ce faire, ils et elles ont chacun·e fourni les fichiers permettant l'obtention de tirages originaux, au format de 20 x 30 centimètres, pour seulement 100 euros. Pour faire un don à la Fondation de France tout en devenant propriétaire d'une œuvre photo, faites vite : la campagne se termine le 15 mai prochain.

© Abdulmonam Eassa

© Véronique de Viguerie

© Corentin Folhen

© Louis Witter

© Maxime Reynié

© Marie Rouge

96 photographes à la rescousse de la Grosse Pomme

L’État de New York est le plus touché par le virus des États-Unis. Il y a quelques jours, on rapportait que cet État de la côte Est connaissait plus de cas, à lui seul, que n’importe quel pays du monde. Dès la fin mars, le maire de New York, Bill de Blasio, alertait la population sur l’état d’urgence que connaissait un des hôpitaux de la ville, submergé par les cas de Covid-19. L’hôpital Elmhurst représentait selon lui une priorité, tant les moyens manquaient à l’établissement qui se voit pourtant obligé de soigner des milliers de patient·e·s atteint·e·s.

Dans la même veine que les Photographes Unis français et afin de doter l’hôpital d’équipements de protection, de masques, de lunettes, de surchaussures et de solutions hydroalcooliques – entre autres –, 96 photographes vendent leurs images à prix très réduits. Pour 150 $ (environ 137 euros), des artistes à la renommée internationale tel·le·s que Tyler Mitchell, Farah Al Qasimi, Luis Alberto Rodriguez et Bibi Cornejo Borthwick se défont de certaines de leurs œuvres. Les sous amassés sont directement reversés à l’hôpital.

L’initiative Pictures for Elmhurst a ravi l’établissement de santé, qui s’est dit honoré que "de si talentueux artistes photographes nous soutiennent et pensent à nos soignants et notre communauté en cette période terriblement difficile".

© Tyler Mitchell

© Farah Al Qasimi

© Bibi Cornejo Borthwick

© Brianna Capozzi

Une galerie se débarrasse d’œuvres phares

Une galerie londonienne s’est lancée dans les ventes aux enchères artistiques afin d’apporter un soutien financier au National Health Service, le système de santé publique du Royaume-Uni. La galerie James Hyman se défait ainsi de dizaines de ses plus prestigieuses œuvres, à l’instar de travaux réalisés par Walker Evans, Marc Quinn, Andre Kertesz ou encore Andy Warhol.

© William Gear

© Andre Kertesz

© Andy Warhol

© Bill Brandt

© Walker Evans

© Marc Quinn

Des artistes internationaux·les uni·e·s

La société de conseil spécialisée dans l’art Blank White Space souhaite également apporter sa pierre à l’édifice en s’accompagnant d’artistes internationaux·les. Ces dernier·ère·s mettent en vente (toujours aux enchères) les œuvres de leur choix. Les bénéfices sont reversés à un fonds venant en aide aux communautés les plus touchées par le virus à travers le monde, ainsi qu’au NHS, en distribuant des repas aux soignant·e·s.

© Amy Touchette

© Maria Lax

© Karen Knorr

© Olly Fathers

Par Lise Lanot, publié le 14/04/2020