AccueilArt contemporain

55 antiquités volées par un collectionneur américain ont été rendues à la Grèce

Publié le

par Donnia Ghezlane-Lala

Pour le ministère de la Culture grec, le retour des antiquités constitue un "message fort" dans la lutte contre le trafic de contrebande.

55 antiquités volées par un collectionneur américain ont été rendues à la Grèce

© Levi Meir Clancy/Unsplash

La Grèce s’est félicitée d’avoir récupéré 55 antiquités de contrebande, estimées à plus de 18 millions d’euros, saisies et rendues par la justice états-unienne. Parmi ces 55 objets, 47 appartenaient à la collection du célèbre collectionneur états-unien Michael Steinhardt, visé par une enquête pour détention d’œuvres volées, a précisé le ministère de la Culture.

"C’est une journée de grande joie pour la Grèce qui récupère 47 antiquités de la collection de M. Steinhardt", ainsi que huit œuvres de l’époque préhistorique provenant de Thessalie, dans le centre de la Grèce. La date de l’exposition au public de ces œuvres "n’a pas encore été définie", selon l’AFP. Le rapatriement de ces œuvres est l’aboutissement d’une enquête de plusieurs années pour trafic illégal d’antiquités, conclue en décembre 2021 par les services du procureur de Manhattan.

L’enquête, qui visait principalement la collection de Michael Steinhardt, concerne un ensemble de 180 œuvres d’art de contrebande d’une valeur de "70 millions de dollars" (soit 62,6 millions d’euros), selon un communiqué du bureau du procureur de New York. Les œuvres restituées à la Grèce sont évaluées à "20 millions de dollars" (18 millions d’euros).

Parmi les objets restitués figure le buste d’un "Kouros" (statue caractéristique de l’antiquité grecque représentant un jeune homme nu) datant du VIe siècle avant notre ère. Cette statue avait été vendue en 2000 par le marchand d’art Robert Hecht à Michael Steinhardt pour "2,3 millions de dollars" (2 millions d’euros).

La valeur actuelle de cette statue, qu’on retrouve souvent sur les sites archéologiques grecs, "s’élève à 14 millions de dollars" (12,5 millions d’euros). Pour le ministère de la Culture grec, le retour des antiquités constitue un "message fort" dans la lutte contre le trafic de contrebande.

"Tôt ou tard, le trafic d’objets d’art sera mis à jour" et tous les contrebandiers "devront répondre de leurs actes", a souligné la ministre Lina Mendoni. Les services du procureur de New York ont rendu plus de 700 pièces archéologiques volées à quatorze pays depuis août 2020, dont une trentaine au Cambodge, plus de cent au Pakistan et presque 250 à l’Inde.

Konbini arts avec AFP

À voir aussi sur arts :