AccueilArt contemporain

Avec son art satirique, ce sculpteur et youtubeur critique notre société à l’ère numérique

Publié le

par Pauline Allione

© Federico Clapis

À travers le prisme de la technologie, Federico Clapis explore les méandres de la condition humaine.

En tant qu’ancien youtubeur, Federico Clapis en connaît un rayon question numérique et réseaux sociaux. En 2015, cet artiste italien a cessé la production de vidéos comiques pour se consacrer pleinement à ses sculptures en bronze, résine ou ciment. Pour autant, son lien avec le numérique est toujours bien présent dans son travail, puisqu’il en constitue le thème central. Envisagée comme une métaphore de la société actuelle, la technologie lui permet d’explorer et de critiquer la condition humaine.

"The Connection", 2017. (© Federico Clapis)

Sa sculpture de bronze Crypto Connection, réalisée en 2018, en est l’illustration parfaite. L’œuvre, qui montre la coupe du ventre d’une femme enceinte, ne laisse voir aucun cordon ombilical reliant le fœtus à sa mère. En revanche, le smartphone qu’il tient déjà entre les mains est, lui, bien visible. Avec cette œuvre percutante, Federico Clapis "anticipe l’arrivée d’une génération hyperconnectée, dont les synapses seront génétiquement attachées à un vaste réseau et dont les yeux seront les témoins d’une réalité en constante évolution".

The Connection, qui ressemble sensiblement à Crypto Connection, se différencie de cette dernière par le cordon ombilical, qui est cette fois présent, et qui permet d’explorer une double connexion : celle, organique, qui existe entre le fœtus et la mère, et l’autre, qui le relie au numérique.

"Babydrone", 2018. (© Federico Clapis)

Ce lien à la technologie est aussi exploré dans sa sculpture de résine Babydrone, qui représente un drone en train de porter un bébé, en lieu et place de la traditionnelle cigogne, ou encore dans Touch Screen, qui explore les relations virtuelles à travers un couple qui surgit d’écrans.

Même chose avec Addolorata Concezione, qui montre une femme, un casque de réalité virtuelle vissé sur la tête, en train de bercer un bébé qui n’est physiquement pas là mais qu’elle visualise à travers un écran. Federico Clapis a d’ailleurs réalisé une autre version spécialement pour Noël, représentant des santons de Joseph et Marie. Dans cette crèche 2.0, tous deux portent un casque de réalité virtuelle, penchés au-dessus du berceau d’un Jésus absent.

"Crypto Connection", 2018. (© Federico Clapis)

"Babydrone", détail, 2018. (© Federico Clapis)

"Addolorata Concezione", détail, 2018. (© Federico Clapis)

"Addolorata Concezione", 2018. (© Federico Clapis)

À voir aussi sur arts :