AccueilArt contemporain

"Démocratiser la pole dance", le projet loin des clichés de Paloma Vauthier

Publié le

par Lise Lanot

L’artiste Paloma Vauthier interroge le temps qui passe, l’identité et la métamorphose du corps dans des œuvres hybrides.

"Démocratiser la pole dance", le projet loin des clichés de Paloma Vauthier

© Paloma Vauthier/Photo : Allison Borgo

Loin des clichés sur une pratique qui viserait à "assouvir les désirs d’hommes en manque", par des artistes "marginalisé·e·s" pour des "consommateurs libidineux", Paloma Vauthier œuvre à "démocratiser la pole dance", nous confie-t-elle. En plus de mettre en avant le "potentiel artistique et sportif" de la pratique, l’actrice et artiste pluridisciplinaire explore "la corporéité", "le voyeurisme, l’érotisation" mais aussi la métamorphose, fil rouge de sa réflexion artistique. La pole dance lui permet "un état de transcendance, un retour primitif au monde et au corps".

"Au début, je voyais la métamorphose comme un simple changement de forme, mais j’ai appris à y voir un changement de sens. Ce passage entre deux états différents, ce moment précis où tout est incertain, où l’on est encore le passé mais pas encore le futur, une sorte de présent brumeux, c’est cela que j’ai voulu traiter dans mes œuvres", déroule-t-elle. Dans ce projet, Paloma Vauthier réunit images, installations, vidéos et performances dans le but de poser une question ancestrale, source éternelle de réalisations artistiques : "Est-ce qu’il y a un dépassement possible, par l’art, de nos identités ?"

Paloma Vauthier, Metanova. (© Oak Taylor Smith)

"Devenir autre sans cesser d’être soi"

Pour l’artiste, la réponse à une réflexion sur la métamorphose tient à l’hybridité – soit "le témoignage entre deux entités". "L’être hybride est le témoin de la possibilité de devenir autre sans cesser d’être soi. C’est le moment où l’être en changement possède deux natures, l’une est en destruction, l’autre est en construction", nous explique-t-elle.

Son exposition "Metanova" à la Galleria Continua parisienne présente des objets transformés : une paire de chaussures de pole dance "abandonnée en vitrine" est habitée de mousse végétale et "d’empreintes cybernétiques", comme si elles avaient traversé les époques jusqu’à un futur lointain. Sur les murs décrépis, s’affichent des images oniriques, à la limite de l’abstraction, travaillées et retravaillées par différents media.

Paloma Vauthier, Metanova.

L’actrice de Memory Box a filmé au caméscope des images numériques projetées sur fond blanc, puis a numérisé les cassettes VHS et photographié au Polaroid certaines prises, afin de créer "une texture granuleuse et organique". Elle s’attache ainsi à immortaliser "le moment précis du trouble métamorphique", "celui où [mon] corps est à mi-chemin entre la femme et la créature onirique", conte-t-elle.

Au centre de la pièce, une barre de pole dance permet à l’artiste passée par l’école Kourtrajmé de proposer des performances, tous les samedis. "Je tente de dépasser les potentialités du corps usuel, […] de devenir une créature aux lois physiques et morales différentes." La barre est elle aussi envahie par du lichen, tandis que le corps de la danseuse est "composé d’éléments caoutchouteux, étranges, chromés, comme venant tout droit d’une esthétique cyber".

Paloma Vauthier, Metanova. (© Oak Taylor Smith)

Autour du thème de la métamorphose, s’échelonnent ainsi des réflexions sur les potentialités du corps, l’identité, l’imaginaire et le temps, entre "quelque chose de passé" et la création d'"un futur incertain". "Tous les media que j’utilise sont retravaillés, déformés et sortis de leurs pratiques habituelles. Que se soit pour les Polaroids, les films ou les chaussures, ils ont tous voyagé à travers différents outils utilisés pour arriver vers une finalité décontextualisée."

C’est peut-être vers un voyage spatio-temporel que veut se diriger l’artiste, tant la gravité disparaît autour de sa barre de pole dance où tourbillonnent questionnements futurs et projections anciennes.

Paloma Vauthier, Metanova. (© Oak Taylor Smith)

Paloma Vauthier, Metanova. (© Oak Taylor Smith)

Paloma Vauthier, Metanova. (© Oak Taylor Smith)

Paloma Vauthier, Metanova. (© Allison Borgo)

Paloma Vauthier, Metanova. (© Allison Borgo)

Paloma Vauthier, Metanova. (© Allison Borgo)

Paloma Vauthier, Metanova. (© Oak Taylor Smith)

L’exposition de Paloma Vauthier "Metanova" est présentée à la Galleria Continua jusqu’au 22 mai 2022. Vous pouvez retrouver l’artiste sur Instagram. Ses performances ont lieu le samedi, à 17 heures et 18 heures.

À voir aussi sur arts :