AccueilArt contemporain

Des œuvres retrouvées des "Arts incohérents" ont été classées trésor national

Publié le

par Donnia Ghezlane-Lala

© Stéphane de Sakutin/AFP

Et elles finiront dans un musée parisien.

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot a reconnu le statut de "trésor national" à 19 œuvres du mouvement des "Arts incohérents", précurseur au XIXe siècle de Dada et des surréalistes, en annonçant qu’elles ont "vocation" à rejoindre le Musée d'Orsay.

Ces objets d’art des "Incohérents" avaient été retrouvés en région parisienne dans une malle, chez des particulier·ère·s qui en ignoraient la valeur. Les objets avaient été exposés au début de l’année 2021 par le galeriste parisien Johann Naldi.

Alphonse Allais, "Rideau de fiacre", 1897. (© Stéphane de Sakutin/AFP)

Sur la proposition du Musée d'Orsay "et à la lumière de l’avis favorable rendu par la commission consultative des trésors nationaux, la ministre a pris la décision de reconnaître à cet ensemble le statut de 'trésor national' en refusant de lui accorder une autorisation d’exportation", a annoncé un communiqué du ministère.

Mme Bachelot a jugé qu’il s’agissait de "témoins d’une étape importante et méconnue de l’histoire de l’art moderne", qui témoignent du "rôle de Paris et d’un certain esprit français, fait d’impertinence et d’humeur joyeuse".

À gauche : Boquillon Bridet, "Mon bilan", 1884. À droite : Charles Auguste Gallot (aka Selrach), "Ma première culotte", 1884. (© Stéphane de Sakutin/AFP)

"Le délai de trente mois ouvert par cette procédure de refus d’exportation permettra d’approfondir le parcours et la connaissance de ces œuvres remarquables, qui ont vocation à venir enrichir les collections nationales conservées par le Musée d’Orsay", a encore précisé Roselyne Bachelot.

Qu’est-ce que le mouvement des "Arts incohérents" ?

Le mouvement des "Arts incohérents" a été mené par Jules Lévy, rédacteur en chef du Chat noir. Entre 1882 et 1893, cinq expositions ont eu un fort retentissement, maniant caricatures, calembours et rébus. Elles étaient des "contre-salons" visant à dénoncer le Salon officiel.

Paul Bilhaud, "Combat de nègres, pendant la nuit", 1882. (© Stéphane de Sakutin/AFP)

Deux œuvres se distinguent parmi les 19 de ce nouveau "trésor national". D’abord Combat de nègres dans la nuit de Paul Bilhaud : une peinture sur toile entièrement noire, considérée comme le premier monochrome de l’histoire de la peinture, qu’on croyait perdue à jamais.

Puis, Des souteneurs encore dans la force de l’âge et le ventre dans l’herbe boivent de l’absinthe, qui annonce le mouvement ready-made de Marcel Duchamp (avec des œuvres fabriquées à partir d’objets banals du quotidien). Elle a été créée par Alphonse Allais, à partir d’un rideau de fiacre vert suspendu à un cylindre en bois.

Les "Incohérents" avaient eu droit à une exposition en 1992 au Musée d'Orsay mais uniquement sur la base des documents d’époque. Le millier d’œuvres de ce courant avaient totalement disparu.

Un visiteur regarde "La tortue et les deux canards, d’après Lafontaine" (1884) de Jules Foloppe (aka Gieffe). (© Stéphane de Sakutin/AFP)

Avec AFP.

À voir aussi sur arts :