AccueilArt contemporain

Des statues de Donald Trump en Bouddha se multiplient sur un site de vente chinois

Publié le

par Lise Lanot

© James Devaney/GC Images via Getty Images

Des sculptures pour apprendre à maîtriser ses émotions et tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler.

En février 2021, une statue de Donald Trump en acier doré haute de deux mètres était la star (ou la risée, c'est selon) du Conservative Political Action Conference, une réunion politique organisée par les partis conservateurs états-uniens en Floride. Moins d'un mois plus tard, les traits de l'ancien chef d'État ornent de nouvelles sculptures, aux antipodes du bling-bling de la première.

D'un blanc virginal, elles montrent Donald Trump assis en tailleur. Ses paumes sont jointes, tournées vers le ciel, ses yeux et sa bouche sont fermés et sa tête est penchée, à l'image d'un Bouddha. Les céramiques, surnommées "Bouddha je-sais-tout de l'Occident", sont l'œuvre du designer Hong Jinshi. Ce dernier s'amuse du paradoxe entre la personnalité de l'ancien président et la représentation spirituelle qu'il lui donne :

"Il y a des vidéos où Trump donne l'impression qu'il comprend tout. Donc cette image le présente dans un état de connaissance infinie avec lequel personne ne peut entrer en compétition. [...] On ne peut nier que Trump est quelqu'un qui a réussi, pourtant il se fixe sur des petites choses, cause du grabuge. [Ma] statue est très paisible. Elle est l'extrême opposée de la personnalité de Trump. Je trouve la juxtaposition intéressante. C'est une collision", a-t-il expliqué à ABC news

L'artiste a commercialisé cent de ses céramiques sur le site de vente en ligne chinois Taobao (membre du groupe Alibaba). Deux formats sont disponibles : les plus petits, hauts de seize centimètres, coûtent 999 yuan (129 euros) ; tandis que les grands de 46 centimètres sont disponibles pour 3 999 yuan (516 euros). Rapidement, des versions "pirates" sont apparues sur le site, signe de l'intérêt qui leur est porté.

Un rappel de ne pas être "trop Trump"

Accompagnées du slogan "Make your company great again" (en référence au "Make America great again" du 45e président des États-Unis), les céramiques seraient achetées sur Taobao autant "pour se porter chance" que "pour rire", tel que le confirme un·e acheteur anonyme de Shanghai auprès de Global News

"Je l'ai achetée pour rigoler et je l'ai mise sur mon bureau à la maison, en décoration. On peut dire que Trump représente une époque, en quelque sorte, et un égoïsme extrême. Maintenant, cette époque est révolue mais je veux que cette statue me rappelle : 'Ne sois pas trop Trump.'" Blagues ou pas, ces sculptures devraient plaire au principal intéressé et on ne serait même pas étonnées que certaines d'entre elles aient été expédiées direction Mar-a-Lago, chez un certain D. J. Trump. 

À lire également –> Une statue de Donald Trump fait polémique après les déclarations d’un artiste mexicain

À voir aussi sur arts :