AccueilArt contemporain

Pourquoi une exposition sur le corps humain est-elle dans le viseur d’enquêteurs russes ?

Publié le

par Donnia Ghezlane-Lala

© El Deseo S.A.

Une histoire de cadavres humains et de "Docteur la mort".

Le puissant comité d’enquête de Russie a lancé, le 24 mars 2021, une investigation préliminaire visant l’exposition de corps humains "Body Worlds", succès mondial de l’anatomiste Gunther von Hagens, estimant qu’elle pourrait violer "valeurs morales" et législation russes.

Cet organe, chargé des enquêtes pénales les plus importantes, relève que selon "des figures publiques, [l’exposition] viole les valeurs morales, exprime clairement un manque de respect à l’égard de la société et peut être considérée comme insultant les sentiments religieux des croyants". En conséquence, le chef du comité d’enquête Alexandre Bastrykine a ordonné à ses hommes de "donner une évaluation juridique sur la conformité à la législation russe des buts, du contenu et du dessein de cette exposition".

"Body Worlds" ("Les Mondes du corps") expose notamment des cadavres humains dans diverses postures. À la frontière de la science et de l’art selon ses organisateur·rice·s, l’exposition vise à montrer la complexité des tissus, muscles et nerfs qui composent les corps. Les corps sont conservés grâce à la méthode de la "plastination" de l’anatomiste allemand Gunther von Hagens, surnommé "Docteur la mort", et qui consiste à remplacer liquides et graisses par de la résine plastique ou du silicone.

L’expo "Body Worlds" a été présentée dans des dizaines de pays depuis le milieu des années 1995 et déclenche régulièrement scandales et controverses. En 2015, le district du centre de Berlin avait tenté sans succès d’empêcher l’ouverture du musée de M. von Hagens, jugeant le projet contraire aux lois régionales sur l’inhumation.

Les corps exposés sont ceux de volontaires ayant donné leur dépouille à l’institut de l’anatomiste allemand, selon ce dernier. À Moscou, l’exposition a été ouverte au public le 12 mars 2021 et doit se poursuivre jusqu’en janvier 2022. Elle se tient au parc des expositions VDNKh, un haut lieu de villégiature de la capitale russe bâti à l’époque de l’URSS pour célébrer les réalisations soviétiques.

Avec AFP.

À voir aussi sur arts :