AccueilArt contemporain

Grâce à Gandalf, il vous sera (peut-être) possible de visiter la maison de Tolkien

Publié le

par Lise Lanot

La maison où Tolkien a écrit le Seigneur des anneaux connaît bien des polémiques.

Soixante-cinq ans après la parution des romans et près de vingt ans après les premières adaptations cinématographiques, Le Seigneur des anneaux n’a pas fini de faire frissonner sa communauté de fans. Cette dernière aimerait d’ailleurs voir la maison dans laquelle J.R.R. Tolkien a écrit ses chefs-d’œuvre à Oxford entrer dans le patrimoine culturel. C’est dans cette large demeure que l’écrivain britannique a mûri ses histoires, les racontant à ses jeunes enfants le soir avant de les coucher sur papier.

Le "projet Northmoor" vise à la création d’un "centre dédié à Tolkien". Plus qu’un "simple musée", la maison deviendrait un "foyer de créativité durable, inspirant de nouvelles générations d’écrivains, d’artistes et de cinéastes", le tout accompagné de bourses et de séminaires. La maison, située au 20 Northmoor Road, ne peut pas devenir un musée à proprement parler, à cause de lois locales qui indiquent que la maison doit "rester une propriété résidentielle". Il serait toutefois possible de visiter les lieux grâce aux séminaires proposés, même à distance, afin de se faire une idée de comment vivait l’écrivain lorsqu’il a écrit Le Seigneur des anneaux, déclare l’association.

Le 20, Northmoor Road à Oxford.

L’initiative semble bien ficelée, à un détail près : la maison est toujours en vente et les fans à l’origine du projet ne peuvent pas réunir les 4,4 millions d’euros nécessaires à son achat. C’est pourquoi une cagnotte a été mise en ligne pour concrétiser leur rêve. Les organisateur·rice·s voient large et demandent près de cinq millions d’euros, qui permettraient l’achat de la maison mais aussi sa rénovation, le financement des premières bourses mises à disposition de jeunes talents et la construction d’une maison de hobbit dans le jardin.

Un projet controversé

Le projet Northmoor est soutenu par une partie du casting des films, notamment Ian McKellen (qui joue Gandalf), Martin Freeman (Bilbon Sacquet), John Rhys-Davies (Gimli) et même Annie Lennox (compositrice de la bande originale du film Le Retour du roi). Ces grands noms ne suffisent cependant pas à masquer des polémiques collant au train de l’initiative et la Société Tolkien a souhaité affirmer sa non-affiliation au projet.

Project Northmoor Overview from Brian Boyd on Vimeo.

Le remboursement des donateur·rice·s en cas d’impossibilité d’achat de la maison ne semble pas assuré (l’argent perçu servirait alors à "honorer les objectifs de l’association, à promouvoir […] les travaux de Tolkien […], les arts, la littérature"). De plus, le Guardian soulève des interrogations quant aux liens du projet Northmoor avec la religion. Les trois membres de son conseil d’administration sont "d’anciens ou actuels directeurs d’organisations chrétiennes", son agence de communication est "spécialisée dans la promotion de campagnes liées à la foi" et les deux premières plateformes de paiement proposées (Stewardship et The Signatry) sont chrétiennes.

Depuis que ces points ont été soulevés, le site du projet a ajouté un paragraphe à sa foire aux questions, déclarant ne pas être une organisation religieuse et "accepter des personnes de toute appartenance religieuse ainsi que sans appartenance religieuse". Au 4 décembre dernier, le projet Northmoor déclarait avoir rassemblé 250 000 dollars. Le chemin menant au précieux montant rêvé est donc encore long.

À voir aussi sur arts :