AccueilArt contemporain

À Paris, la maison de Serge Gainsbourg va devenir un musée en son honneur

Publié le

par Axel Savoye

© Jérôme Prebois/Kipa/Sygma via Getty Images

"Rien n'a changé depuis le jour de sa mort. Les objets sont intacts, on dirait qu'il vient juste d'aller se coucher."

Le mythique 5 bis, rue de Verneuil, dans le 7e arrondissement parisien, va bien rouvrir ses portes pour devenir un musée en l’hommage de Serge Gainsbourg. Un projet dont sa fille, Charlotte Gainsbourg, est à l’origine puisqu’elle a hérité de la maison de son père après sa mort et l’aurait laissée en l’état. L’info a été confirmée au micro de Jack par Jane Birkin, qui a formé un couple inoubliable avec le compositeur :

"[...] Charlotte va ouvrir le rue de Verneuil [sic], rien n’a changé depuis le jour de sa mort. Les objets sont intacts, on dirait qu’il vient juste d’aller se coucher. Ça fait trente ans que Charlotte s’occupe de tout, du chauffage, etc. C’est une enfant prodigue, elle a tout préservé comme dans La Belle au bois dormant."

Serge Gainsbourg dans sa maison de la rue de Verneuil. On peut voir à côté de lui une photo de Jane Birkin et de leurs enfants. (© Jérôme Prebois/Kipa/Sygma/Getty Images)

Comme rien n’a bougé, on s’imagine aisément les cendriers pleins de Gitanes froides, la bouteille de rouge entamée et la paire de Repetto encore au pied du lit… Ce musée nous offrira une véritable plongée dans l’intimité d’une des grandes figures de la chanson française. C’est ici qu’il a fondé une famille avec Jane Birkin et Charlotte Gainsbourg au début des années 1970, puis avec Bambou et leur fils Lulu Gainsbourg. C’est également là qu’il est brutalement décédé, dans sa chambre.

"C’était compliqué de laisser tout en l’état pour le public, en plus, c’est très petit donc très compliqué à transformer en musée. C’était un travail assez solitaire mais je pense qu’elle a trouvé des solutions", ajoute Jane Birkin. Pandémie de Covid-19 oblige, les mesures de distanciation sociale devront être respectées dans les musées – pas si évident dans une maison si étroite. 

Édit du 26 février 2021 : Le musée aurait dû ouvrir en mars, pour le trentième anniversaire de sa mort. L'AFP rapporte que Charlotte Gainsbourg aimerait – plus que jamais – ouvrir la maison de son père au public "d'ici la fin de l'année", afin d'en faire "un lieu vraiment ancré dans le patrimoine parisien".

Le 5 bis, rue de Verneuil (© Google Maps)

À voir aussi sur arts :