AccueilArt contemporain

Le Danemark inaugure un musée à la gloire de l’auteur des contes d’Andersen

Publié le

par Donnia Ghezlane-Lala

© Claus Fisker/Ritzau Scanpix/AFP

Hans Christian Andersen, ou celui qui a écrit La Petite Sirène et La Reine des Neiges, est enfin célébré dans un musée.

Un écrin poétique à 50 millions d’euros, dédié à l’imaginaire : le Danemark a inauguré le nouveau musée consacré à son conteur de génie, Hans Christian Andersen, dans sa ville natale d’Odense. Mené depuis dix ans, le vaste projet de rénovation d’un précédent musée vieillissant a été signé par l’architecte japonais Kengo Kuma, qui a également dessiné le nouveau stade olympique de Tokyo.

Ce dernier a expliqué s’être inspiré d’un des contes de l’auteur danois, Le Briquet, avec un arbre révélant un monde souterrain – les deux tiers de l’espace d’exposition se trouvant sous terre. "L’idée derrière le design architectural ressemble à la méthode d’Andersen, où un petit monde se transforme soudain en un univers plus vaste", a expliqué l’architecte en amont de l’inauguration.

© Claus Fisker/Ritzau Scanpix/AFP

Mêlant bois et verre dans des bâtiments circulaires dans un vaste jardin aux allées pavées et aux hautes haies taillées, le bâtiment aura coûté au final quelque 390 millions de couronnes danoises (environ 52 millions d’euros), issus notamment d’une fondation privée. Il a été inauguré mercredi par la reine du Danemark Margrethe II.

Fils d’un cordonnier démuni et d’une blanchisseuse, Hans Christian Andersen (1805-1875) est mondialement célèbre pour ses contes, qui ont connu le succès dès son vivant. La Petite Sirène, Les Habits neufs de l’empereur, La Princesse au petit pois, Le Vilain Petit Canard, La Reine des Neiges ou encore Le Stoïque Soldat de Plomb en font l’auteur danois le plus connu dans le monde et héros d’Odense.

Avec AFP.

À voir aussi sur arts :