AccueilArt contemporain

Le festival de Chaumont-sur-Loire inaugure une galerie d’art numérique

Publié le

par Donnia Ghezlane-Lala

La galerie, plongée dans l’obscurité, accueille une toile-écran de 60 mètres carrés, sur laquelle est projetée une œuvre.

Le festival de Chaumont-sur-Loire inaugure une galerie d’art numérique

© Michel Gile/Gamma-Rapho via Getty Images

Le Centre d’arts et de nature de Chaumont-sur-Loire a inauguré une galerie numérique permanente d’art contemporain, à quelques semaines de la trentième édition du Festival international des jardins. L’espace de 300 mètres carrés, fermé depuis le départ de la Princesse de Broglie en 1938, prend place dans une aile du château surplombant la Loire.

La première œuvre présentée est celle de l’artiste italien Quayola, une création commandée par la région Centre-Val de Loire, à l’origine des travaux de restauration des lieux, estimés à près de 3 millions d’euros.

La galerie, plongée dans l’obscurité, accueille une toile-écran de 60 mètres carrés, sur laquelle est projetée l’œuvre de Quayola, inspirée de l’histoire de la peinture de Monet à Van Gogh. Les images ont été obtenues grâce à un logiciel qui décompose et analyse les compositions botaniques.

"Chaumont fait le lien entre le passé, le présent et le futur, avec l’art du numérique, l’art du XXIe siècle. L’œuvre n’est plus un objet fini voué à la contemplation mais une création en devenir, dont l’artiste laisse une part de la paternité" au public, explique Chantal Colleu-Dumond, la directrice du domaine.

L’ouverture de la galerie numérique marque le premier épisode de la quinzième Saison d’art, qui se tiendra du 2 avril au 30 octobre 2022 autour de quinze artistes contemporain·e·s. Le Festival international des jardins fêtera cette année son trentième anniversaire, du 21 avril au 6 novembre 2022, sur le thème du "jardin idéal".

"Notre relation avec la nature et le végétal a considérablement évolué au cours de ces dernières décennies, et notamment dans cette période très sombre", souligne Mme Colleu-Dumond. Trente artistes venu·e·s du monde entier aborderont ces questions grâce à trente jardins originaux différents.

Konbini arts avec AFP.

À voir aussi sur arts :