AccueilArt contemporain

Un artiste a creusé dans son jardin un tunnel rempli de photos de Kim Kardashian

Publié le

par Lise Lanot

© Axelle/Bauer-Griffin/FilmMagic

Une œuvre en hommage à "la plus grande icône du XXIe siècle", qui s’enfoncerait "jusqu’au centre de la Terre", selon l’artiste.

Pendant des semaines, Max Siedentopf raconte avoir creusé dans son jardin. Des jours et des jours passés derrière sa maison à s’enfoncer dans le sol pour y créer un long tunnel étroit, semblant s’engouffrer "jusqu’au centre de la Terre", précise l’artiste.

Ce dernier ne s’est pas subitement pris pour une taupe : il a tapissé les parois de son corridor souterrain de centaines (voire de milliers, qui sait ?) de photographies de Kim Kardashian. L’œuvre a été nommée Tribute ("hommage"), en l’honneur de Kim Kardashian, qu’il qualifie comme étant "possiblement la plus grande icône du XXIe siècle" :

"Aisément comparable à de célèbres icônes du passé, telles que Marilyn Monroe ou Mona Lisa, personne n’a eu plus d’influence sur la culture contemporaine visuelle que Kim Kardashian. Décrite par le 'New York Times' comme la 'reine des selfies', Kim Kardashian a formé et réinventé l’autoportrait contemporain au cours de ces dix dernières années", écrit Max Siedentopf.

"Tribute". (© Max Siedentopf)

"Son image est omniprésente", ajoute-t-il. Suivant ce constat, c’est un patchwork infini de l’image de Kim Kardashian qu’il a conçu, comme une offrande dédiée à celle qui loge sur nos écrans depuis une décennie. Le puits sans fond creusé par Max Siedentopf constitue une métaphore de son influence – qu’on l’accepte ou non – sur la culture populaire (et politique) actuelle.

De la Maison-Blanche aux prisons états-uniennes, en passant par divers talk-shows et une multitude de partenariats sur Instagram, il est difficile d’avoir manqué des nouvelles de Kim (ou de sa famille) dans les années 2010.

"Tribute". (© Max Siedentopf)

Le tunnel est recouvert d’une plaque vitrée, afin que nul·le ne se perde dans ses entrailles. Cette protection pourrait surtout être un moyen de préserver le mystère de la longueur du tunnel, qui n’est peut-être pas si profond que son auteur l’affirme, mais qui paraîtrait infiniment long grâce à un jeu de miroirs. Plus symboliquement, la plaque préserve l’image si polie et travaillée de Kim Kardashian.

Ce temple de la renommée recouvert "des portraits les plus emblématiques de Kardashian", et dont la localisation est tenue secrète, est aussi destiné à survivre aux affres du temps qui passe (comme Kim elle-même ?) afin que "son image soit pour toujours célébrée".

"Tribute". (© Max Siedentopf)

"Tribute". (© Max Siedentopf)

"Tribute". (© Max Siedentopf)

"Tribute". (© Max Siedentopf)

"Tribute". (© Max Siedentopf)

"Tribute". (© Max Siedentopf)

"Tribute". (© Max Siedentopf)

"Tribute". (© Max Siedentopf)

"Tribute". (© Max Siedentopf)

"Tribute". (© Max Siedentopf)

À voir aussi sur arts :