AccueilArt contemporain

Un clip de rap pour sauver la statue de Jeff Koons à Bilbao laisse perplexes

Publié le

par Nina Iseni

© Musée Guggenheim Bilbao

On est perplexes mais étrangement ambiancées.

En juin 2021, le musée Guggenheim à Bilbao avait lancé une campagne de financement participatif, "#DaVidaAPuppy" ("faites revivre Puppy") afin de récolter les fonds nécessaires pour la rénovation de sa mythique statue de chien fleurie créée par le très controversé Jeff Koons.

Selon El Periodico, les dons seraient consacrés à "la rénovation de la structure en acier, du système d’irrigation ainsi que des différentes couches qui forment la statue". Au nombre de 38 000, les plantes et les fleurs recouvrant la statue auraient également besoin d’être traitées. Cependant, le budget espéré de 100 000 euros n’avait pas été atteint, et les organisateur·rice·s avaient seulement obtenu un peu plus d’un quart de la somme voulue. 

Aux grands maux les grands remèdes, et aux gros budgets les gros coups de com' : le musée a donc sorti un clip de rap pour le moins étrange, quoique assez entraînant, dans le but d’inciter les internautes à faire des dons.

Le titre s’appelle "P.U.P.P.Y" ("chiot") en référence à l’œuvre d’art meurtrie, et la vidéo met en scène le rappeur espagnol M.C. Gransan dans différents espaces du musée. On vous laisse bien évidemment juger par vous-mêmes :

Le rappeur se lance dans une étrange personnification de la statue, comme si cette dernière effectuait elle-même son propre appel à l’aide. Les couplets en spanglish – à la fois en espagnol et en anglais – mettent en lumière l’importance de la préservation de la statue.

Mais c’est franchement le refrain qui reste dans la tête : "C’est le 'P' avec le 'U' avec le 'P' avec le 'P' avec le 'Y'. Donc s’il vous plaît, ne cassez pas mon délire, ne cassez pas mon délire. Faites-moi revivre." Bon, ça sonne bien mieux en anglais, mais entre nous, on ne vous cache pas qu’on s’est un peu ambiancé·e·s sur la musique en écrivant l’article.

Sur une note plus sérieuse, la statue est devenue l’un des symboles de la ville de Bilbao. Érigée en 1992, la sculpture de douze mètres de haut est menacée, et même si le clip de rap ne vous a pas franchement convaincu·e·s, mais que vous souhaitez quand même faire un don, vous pouvez cliquer sur ce lien

À voir aussi sur arts :