AccueilArt contemporain

Un écomusée sous-marin d’art contemporain vient d’ouvrir ses portes

Publié le

par Nina Iseni

© MUSAN / @JasondeCairesTaylor

L’artiste Jason deCaires Taylor est de retour avec un nouvel écomusée sous-marin truffé de sculptures impressionnantes.

Après de multiples installations à travers le globe – en Australie, aux Canaries, au Mexique, en France –, le sculpteur britannique Jason deCaires Taylor a inauguré sa nouvelle exposition sous-marine le 31 juillet 2021.

Situé à 200 mètres des côtes d’Ayía Nápa, petit village touristique au sud-est de Chypre, le Museum of Underwater Sculpture Ayia Napa (MUSAN) accueille pour la première fois des installations de l’artiste britannique. Les plongeur·se·s certifié·e·s, ou simplement équipé·e·s d’un tuba et d’un masque, pourront visiter cet espace de 170 mètres et embarquer pour un voyage hors du commun.

© Jason deCaires Taylor/MUSAN

Une expérience inoubliable de sensibilisation

Dans une ambiance mystique, enveloppée par le silence de l’océan, l’écomusée tient lieu d'"univers sous-marin alternatif où la vie marine est au-devant de la scène, tel un portail sous la mer", peut-on lire sur le site officiel du MUSAN.

Conçues comme une forêt sous-marine, les structures représentent des arbres et des plantes, pour certaines hautes de plus de huit mètres. Des sculptures d’adultes et d’enfants en train de jouer se mêlent aux œuvres végétales dans ce décor magique. Au-delà de la volonté de l’artiste de mettre en exergue l’héritage chypriote au travers de ses œuvres, le musée est aussi un outil de sensibilisation à la fragilité du milieu marin.

© Jason deCaires Taylor/MUSAN

Une intervention humaine positive

À l’image des installations sous-marines de l’artiste au large de Cannes, propices à la recolonisation de la flore marine, ce nouvel écomusée s’inscrit dans une démarche éco-responsable : "Chaque sculpture est faite de matériau au pH neutre pour ne pas avoir d’impact négatif sur la faune et la flore marine", rapporte My Modern Met.

Avec le temps, ces installations vont progressivement se recouvrir de matière organique et devenir un nouvel habitat favorable au développement de l’écosystème marin chypriote.

"Je suis absolument convaincue que les 93 œuvres de Jason vont se transformer en un réel havre de paix pour de nombreuses créatures marines et contribuer au développement de la biodiversité dans cette zone", se réjouit Marina Argyrou, directrice du Ministère de la pêche et de la recherche marine à Chypre.

© Jason deCaires Taylor/MUSAN

© Jason deCaires Taylor/MUSAN

La ministre espère également que nombre de touristes et de locaux·les pourront par ce biais être sensibilisé·e·s à la protection et à la conservation de l’espace marin. L’objectif final de cette expérience éphémère est de mettre en lumière l’importance pour "les générations à venir de réinterpréter la relation symbiotique entre les humains et la nature afin d’assurer un meilleur équilibre favorable à nos écosystèmes fragiles", indique le site officiel du MUSAN.

© MUSAN/Jason deCaires Taylor

À voir aussi sur arts :