AccueilArt contemporain

Un mini-musée va être envoyé sur la Lune d’ici 2025

Publié le

par Nina Iseni

Il est composé de cent œuvres d’art ne dépassant pas le centimètre.

Un mini-musée va être envoyé sur la Lune d’ici 2025

© Nicolas Thomas/Unsplash

L’art ne connaît pas de frontières et ce, même lorsqu’il s’agit de l’espace. En février 2022, la Moon Gallery Foundation enverra son projet de mini-galerie d’art à bord de la Station spatiale internationale et espère l’expédier sur la Lune d’ici 2025, rapporte la rédaction de Slate. Un projet fou soutenu par l’Agence spatiale européenne et l’Université de Leiden, aux Pays-Bas, qui résulte d’une collaboration internationale entre plusieurs artistes.

La particularité de cette galerie spatiale réside tout d’abord dans sa taille. Pour qu’elle puisse voyager dans l’espace, il faut qu’elle soit petite. Le musée se présente donc comme une sorte de boîte de dix centimètres de côté, composée de compartiments d’environ un centimètre.

À l’intérieur de chacun de ces compartiments, une œuvre d’art miniature sera exposée. En tout, ce sont cent objets qui embarqueront lors de ce voyage spatial. Selon la fondation, l’objectif principal de ce projet est de "développer une culture pour une future société interplanétaire." Rien que ça.

La Moon Gallery regroupe plusieurs artistes du monde entier. Certain·e·s ont choisi d’exposer des œuvres engagées, à l’instar du Traité du cosmos de l’artiste vietnamienne Brigitte Havan Odum. D’autres se sont penché·e·s sur une approche plus scientifique, à l’image de cette flasque contenant l’air "le plus pur au monde" proposé par l’artiste et chercheur allemand Daniel Michalik. Enfin, de nombreux objets sont des odes à notre monde terrestre.

Alors que ce projet est présenté comme le premier musée lunaire, ce n’est pas la première fois que l’art terrien s’envole vers l’espace. En 1969, un ingénieur de la Nasa avait réussi à envoyer un mini-musée à bord de la mission Apollo 12.

Six artistes avaient participé à ce projet clandestin, dont Andy Warhol et Robert Rauschenberg, en gravant une petite œuvre sur une plaque de céramique de la taille d’un timbre de poste. Cette fois-ci, néanmoins, rien d’illégal. Quoi qu’il en soit, on se demande à combien sera le ticket d’entrée de ce musée lunaire, et s’il y aura des tarifs 18-25 ans.

À voir aussi sur arts :