AccueilArt contemporain

Une expo immersive vous invite à plonger dans des sculptures gonflables monumentales

Publié le

par Emma Couffin

De gigantesques piscines à boules, des coussins XXL, un immense ballon-crayon et un photobooth ultra coloré.

Une expo immersive vous invite à plonger dans des sculptures gonflables monumentales

© Balloon Museum

Réalisée en collaboration avec le Balloon Museum de Rome, "Pop Air" propose une immersion ludique dans des structures gonflables à la Villette. En tout, une quinzaine d’artistes internationaux·les a imaginé des œuvres gonflables monumentales pour le lieu parisien. Le collectif italien Quiet Ensemble, l’artiste brésilien Geraldo Zamproni, le Canadien Max Streicher ou encore le Français Cyril Lancelin ont notamment participé au projet.

À Rome, l’exposition avait séduit plus de 500 000 personnes, il s’agissait alors du premier événement entièrement dédié à l’art gonflable. À nouveau, "Pop Air" est bien partie pour séduire le public avec ses sculptures très instagramables. Dès l’entrée, on retrouve le Cupid’s Koi Garden, d’immenses poissons psychédéliques aux yeux exorbités envahissant l’espace principal et donnant le ton de la visite.

"Hypercosmo", Quiet Ensemble, exposition "Pop Air", Grande Halle de la Villette, 2022. (© Balloon Museum)

Avec Hypercosmo du collectif Quiet Ensemble, le public peut littéralement nager, sauter ou se noyer dans des piscines à boules gigantesques. Au-dessus d’eux flottent des centaines de ballons conférant à la pièce une dimension onirique hors du temps. De son côté, Never Ending Story, du collectif italien Moro Fisico, présente des centaines de sphères colorées et des murs recouverts de miroirs. La perception de l’espace s’en trouve complètement bouleversée : le public se perd dans l’immensité de la pièce.

Dans une tout autre ambiance, l’artiste germano-polonaise Karina Smigla-Bobinski présente ADA : une immense sphère transparente munie de crayons noirs. Sur les murs, cette énorme boule prend vie, bousculée par le public, et dessine de manière abstraite.

"ADA", Karina Smigla-Bobinski, exposition "Pop Air", Grande Halle de la Villette, 2022. (© Balloon Museum)

Le Knot rouge ne passe pas non plus inaperçu. Cette sculpture sinueuse de Cyril Lancelin est le lieu parfait où jouer à cache-cache… Cet artiste lyonnais est connu comme étant l’un des représentants les plus renommés de l’art gonflable à l’international.

L’œuvre Battle of Cannae du sculpteur canadien Max Streicher dépeint un immense taureau, deux chevaux et deux personnages qui, d’un seul mouvement, s’élancent vers l’avant. Une scène de bataille historique qui n’est pas sans rappeler Guernica de Pablo Picasso.

Si l’exposition s’annonce comme étant "le rendez-vous incontournable pour petits et grands", "Pop Air" est aussi (et surtout) destinée à tout·e instagrameur·se avide de selfies colorés. Le flower bar, le balloon bar ou le booth Instagram font de cette exposition une expérience plus photogénique que culturelle.

"Cupid’s Koi Garden", Studio ENESS, exposition "Pop Air" à la Grande Halle de la Villette, 2022. (© Balloon Museum)

"Knot rouge", Cyril Lancelin, exposition "Pop Air", Grande Halle de la Villette, 2022. (© Balloon Museum)

"Never Ending Story", Moro Fisico, 2018, exposition "Pop Air", Grande Halle de la Villette, 2022. (© Balloon Museum)

"Battle of Cannae", Max Streicher, exposition "Pop Air", Grande Halle de la Villette, 2022. (© Balloon Museum)

L’exposition "Pop Air" est à voir à la Grande Halle de La Villette (Paris) jusqu’au 21 août 2022.

À voir aussi sur arts :