AccueilArt contemporain

Virgil Abloh vend des pièces uniques créées en collaboration avec l’artiste Damien Hirst

Publié le

par Lise Lanot

© Dominique Charriau/WireImage

La vente aux enchères est une collaboration spéciale pandémie entre Damien Hirst, Tetsuzo Okubo et Virgil Abloh.

Jusqu’au 13 février 2021, Virgil Abloh met en vente une pièce de vêtement unique par jour, n’ayant rien à voir avec sa marque Off-White. Sur son site Canary Yellow, le directeur artistique de Louis Vuitton propose des habits conçus en collaboration avec l’artiste contemporain Damien Hirst et le designer angeleno spécialisé dans l’upcycling Tetsuzo Okubo. Les pièces présentent des éléments phares du couturier californien, à l’instar de ses "slogans positifs et des patches smileys", note L’Officiel USA. Appartenant à l’origine à Damien Hirst et ayant été portés dans son studio, les habits sont parfois tachés de peinture.

Virgil Abloh a annoncé la vente aux enchères sur son site, qu’il décrit comme un "coin parallèle d’Internet" permettant à sa "communauté d’artistes et de créatifs d’offrir des choses venant de [leur] studio qui peuvent ou non être étiquetés comme de 'l’art' – ou quoi que ce soit que cette question vieille comme le monde signifie". Chaque pièce présentée est unique et est accompagnée d’une lettre d’authenticité signée des mains de Tetsuzo Okubo et Damien Hirst, est-il précisé sur une publication Instagram.

Pièce signée Damien Hirst et Tetsuzo Okubo, visible sur Canary Yellow, le site de Virgil Abloh.

Le projet se veut dans l’air du temps, souligne Virgil Abloh : tout d’abord, la collection "Beverly Hirst Recycler" a été produite à distance. Damien Hirst a envoyé ses vêtements depuis Londres jusqu’au studio de Tetsuzo Okubo, à Los Angeles. La collaboration a été menée au téléphone et est supposée souligner la nécessité de repenser notre mode de consommation, en privilégiant notamment l’upcycling (c’est-à-dire recycler des pièces déjà portées en les transformant).

"C’est clairement le futur. La prochaine génération de consommateurs grandit dans un monde qui valorise le fait de conserver et de recycler comme jamais auparavant – ce sont les chefs de file du changement. Ceux d’entre nous ayant déjà une voix suivent simplement leur exemple en attendant qu’ils arrivent aux commandes", affirmait Virgil Abloh à L’Officiel. Avec des pièces partant pour plusieurs milliers de dollars (une chemise imprimée camouflage étant par exemple partie pour 4 500 dollars), l’initiative reste cependant réservée à un cercle très restreint.

Pièce signée Damien Hirst et Tetsuzo Okubo, visible sur "Canary Yellow", le site de Virgil Abloh.

Pièce signée Damien Hirst et Tetsuzo Okubo, visible sur Canary Yellow, le site de Virgil Abloh.

Pièce signée Damien Hirst et Tetsuzo Okubo, visible sur Canary Yellow, le site de Virgil Abloh.

À voir aussi sur arts :