AccueilArt contemporain

Voyage à Nantes 2021 : des œuvres surprenantes et poétiques à voir dans toute la ville

Publié le

par Pauline Allione

© Ulla von Brandenburg ; © Daniel Dewar et Grégory Gicquel

La dixième édition de l’événement arrive avec de nouvelles installations à découvrir au détour des rues.

Une immense piste de roller derby sur la place Graslin, un pull-over bétonné dans la "pince de crabe" du port de Saint-Nazaire, un castor suspendu sur le vestige de la Porte Sauvetout… La dixième édition du Voyage à Nantes, avec ses installations aussi diverses qu’inattendues, est de retour tout l’été pour sublimer la ville d’une touche artistique et poétique.

Le Voyages à Nantes, c’est d’abord une offre permanente qui compte une soixantaine d’œuvres, bâtiments, ruelles et points de vue à découvrir toute l’année le long d’un parcours défini par une ligne verte tracée au sol. Depuis 2012, cette programmation s’enrichit de l’offre éphémère de l’événement estival, qui se tiendra cette année du 3 juillet au 12 septembre 2021.

Ugo Schiavi, Le Naufrage de Neptune, Place Royale, le Voyage à Nantes 2021. (© Martin Argyroglo/LVAN

Sur douze kilomètres de parcours, les artistes, designers, architectes et jardinier·ère·s invité·e·s de cette nouvelle édition ponctuent les rues de Nantes de leurs créations et sortent l’art des musées et institutions culturelles pour le laisser infuser dans l’espace public. La programmation, ouverte à tou·te·s, est en grande partie gratuite et visible tous les jours de la semaine.

Sorcière moderne, naufrage urbain et définitions manuscrites

Cette année, le Voyage à Nantes s’offre le sculpteur Ugo Schiavi et son rafiot échoué sur la fontaine de la place Royale, intitulé Le Naufrage de Neptune ; l’artiste allemande Ulla von Brandenburg avec ses Ombres bleues et jaunes qui subliment le passage Sainte-Croix dans l’un des vieux quartiers de la ville ; ou encore Bianca Bondi qui, "telle une chamane ou une sorcière de notre temps", métamorphose le Temple du Goût en une cérémonie chimique qui mêle senteurs, couleurs et formes.

Ulla von Brandenburg, Ombres bleues et jaunes, Passage Sainte-Croix, le Voyage à Nantes 2021. (© Martin Argyroglo/LVAN)

Dans la HAB Galerie, c’est l’artiste Gilles Barbier, établi à Marseille, qui expose l’ensemble réalisé, à ce jour, de son œuvre Pages du dictionnaire. Après avoir passé ses dimanches à recopier les pages du Petit Larousse illustré de 1966 pendant trente ans – illustrations comprises ! –, l’artiste dévoile pour la première fois au public français les pages des lettres A à P dans l’exposition "Travailler le dimanche", à découvrir jusqu’au 26 septembre 2021.

On retrouvera également les œuvres de Romuald Hazoumè, Daniel Dewar et Grégory Gicquel, ou encore l’agence d’architectes nantaise Titan qui font honneur à "une discipline vive et effervescente, revenue en force ces dernières années, le roller derby".

"Travailler le dimanche", Gilles Barbier, HAB Galerie, 2021, Nantes, Le Voyage à Nantes. (© Martin Argyroglo/LVAN)

Laurent Le Deunff, Esquisse, "Un castor sur un arbre couché". (© Martin Argyroglo/LVAN)

Romuald Hazoumè, Petrol Cargo, "Expression(s) décoloniale(s) #2", Musée d’histoire de Nantes. (© David Gallard/LVAN)

Bianca Bondi, The Faint House of Yes, le Temple du Goût, le Voyage à Nantes 2021. (© Martin Argyroglo/LVAN)

"Expression(s) décoloniale(s) #2", Romuald Hazoumè, Osa Nla. Musée d’histoire de Nantes. (© David Gallard LVAN)

Voyage à Nantes, du 3 juillet au 12 septembre 2021, dans toute la ville. Pour découvrir l’ensemble de la programmation estivale, rendez-vous sur le site de l’événement.

Konbini arts, partenaire du Voyage à Nantes.

À voir aussi sur arts :