© Tenley Earles

Sur TikTok, des utilisatrices performent pour véhiculer des messages féministes

Elles utilisent la performance pour dédramatiser et reprendre le contrôle. Un peu comme Marina Abramović.

"J’ai essayé de te parler de ça toute la journée et tu me fais exploser. Je te dis la vérité, je te dis tout ça et tu ne me fais toujours pas confiance…" Sur ce message vocal de son ex en pleurs, Bella Dorlando danse, une expression maussade sur le visage. Après l’avoir trompée, ce dernier a voulu revenir vers elle, sauf que son message n’a pas tout à fait eu l’effet escompté. Au lieu de ça, il s’est retrouvé sur TikTok, en fond sonore d’une chorégraphie improvisée pour l’occasion.

Il n’en fallait pas plus pour faire souffler un vent de féminisme et d’empowerment sur le réseau social de vidéos. D’autres jeunes utilisatrices ont ensuite emboîté le pas à Bella Dorlando, à l’instar de Tenley Earles, qui danse sur un message de son ex dans lequel on entend ce dernier, en colère, l’embrouillant pour avoir osé porter un legging à l’école.

Publicité

@alexistexasismymother

Day 1 of dancing to voicemails from my cheating ex boyfriend #bringiton #fyp

♬ original sound - trapmoneybella

Celle-ci, qui décrit cette ancienne relation comme "la plus manipulatrice" qu’elle ait jamais vécue, a notamment confié à Rolling Stone qu’il était "très difficile d’écouter [ce message] les premières fois, même maintenant". Mais sa vidéo lui a permis de prendre de la distance : "J’ai pu rire de moi et de lui."

Par la danse et l’expression artistique, ces filles dédramatisent, signifient qu’elles ne sont plus sous l’emprise d’une relation toxique, ou transforment des expériences désagréables en un enchaînement de mouvements bien rodés. Haine, manipulation, colère ou menaces, leur réponse reste la même : la performance corporelle.

Publicité

Parallèlement, le fait de rendre publiques ces vidéos a permis à d’autres jeunes femmes de se reconnaître dans des situations similaires, et de prendre du recul. "Beaucoup de filles m’ont contactée pour me dire qu’elles étaient dans la même situation et que je leur avais donné envie de s’en sortir", affirme Tenley Earles dans MEL Magazine.

@tenleyearles

S/O the the WORST and most manipulative relationship I’ve been in #inmyroom #fyp #viral #myex #4u

♬ My ex yelling at me - tenleyearles
@alexistexasismymother

y’all wanted part 2 so here HAHAHA

♬ original sound - trapmoneybella

Publicité

@minsugaz

dancing to voicemails of my ex yelling at me bc i went to dunkin’ donuts with a friend #inmyroom #foryou #fyp

♬ original sound - minsugaz
@celestialtones

dancing to my ex’s #voicemail from when I was on antidepressants and needed a ride to get them because I didn’t have my car #mentalbreakdown

♬ original sound - celestialtones

Par Pauline Allione, publié le 13/01/2020