© Charles/Unsplash

Comment éviter que Facebook ne vole votre joli minois ?

Après le scandale de l'entreprise Clearview AI, on essaye de vous apporter quelques éléments de protection.

On vous parlait mardi dernier de Clearview AI, la start-up qui a siphonné plus de trois milliards de visages sur Internet et dont les agissements ont été révélés par une enquête du New York Times. Pas de surprise, la majorité d'entre elles proviennent de Facebook, réseau social, s'il faut le rappeler, qui a depuis longtemps dépassé les deux milliards d'utilisateur·rice·s.

Parce qu'une piqûre de rappel n'est jamais de trop en ce qui concerne les réseaux sociaux, on va essayer de vous proposer quelques pistes pour mieux protéger ce qui vous appartient — en l'occurrence, votre bouille. Certes, on ne pourra pas vous aider à récupérer ce qui a déjà été pillé en masse par le logiciel de Clearview AI (ou d'autres entreprises : l'avenir nous réserve sûrement plein de surprises) mais mettre un maximum de barrières entre vous et le vol de données, ça ne peut pas faire de mal.

Publicité

Sur Facebook, il vous suffit d'accéder aux "Paramètres" (onglet en haut à droite), puis "Confidentialité" dans l'onglet à gauche. Ensuite, à la question "Voulez-vous que les moteurs de recherche en dehors de Facebook affichent votre profil ?", il faut répondre, tout simplement, "Non".

Cette petite manip bloquera les aspirateurs du type Clearview AI. On ne peut aussi que vous inviter à bloquer au maximum la visibilité de vos posts au travers de cette interface, notamment en n'autorisant que vos amis à pouvoir accéder à vos publications. Si vous voulez poursuivre dans cette lignée, la majorité des réseaux sociaux, à commencer par Instagram, proposent des niveaux de confidentialité plus ou moins rigoureux.

Publicité

Par Victoria Beurnez, publié le 27/01/2020