AccueilInstagram

Instagram critiqué pour avoir censuré la photo d'une mannequin noire grande taille

Publié le

par Pénélope Meyzenc

© Alexandra Cameron

La censure d'une photo dénudée de Nyome Nicholas-Williams a soulevé une vague d'indignation.

La politique d’Instagram en matière de censure est particulièrement critiquée depuis plusieurs années. Cette fois-ci, c’est la mannequin Nyome Nicholas-Williams qui en a fait les frais. Une photo de la jeune femme a en effet été supprimée de la plateforme, qui a estimé que le post en question contenait "de la nudité ou une activité sexuelle"Parallèlement à la suppression de son image, la mannequin grande taille a également été avertie que son compte pourrait être désactivé.

Ces décisions ont soulevé une vague d’indignation la semaine passée, qui s’est manifestée sur les réseaux sociaux à travers le hashtag #IWantToSeeNyome ("Je veux voir Nyome"). Les internautes estimaient alors qu’Instagram faisait preuve de racisme et de grossophobie. La photo censurée n’avait effectivement rien de provocant : immortalisée par la photographe Alexandra Cameron, Nyome apparaissait torse nu, la tête renversée en arrière, couvrant ses seins avec ses bras. Aucun téton n’était donc apparent.

"J’ai l’impression d’être réduite au silence"

La jeune mannequin s’est exprimée, partageant son désarroi avec ses abonné·e·s :

"Des millions de photos de femmes blanches très nues et maigres peuvent être postées sur Instagram chaque jour, mais une grosse femme noire célébrant son corps est interdite ? Je suis choquée. J’ai l’impression d’être réduite au silence."

L’image reprise par les utilisateur·rice·s était également systématiquement retirée. Face à l’ampleur qu’ont prise les revendications, Instagram s’est finalement excusé, vendredi 7 août, un porte-parole de la plateforme ayant déclaré :

"Nous ne censurons pas des communautés spécifiques. Nos équipes examinent chaque jour des milliers de contenus et font parfois des erreurs. Dès que nous avons compris que le contenu de @CurvyNyome avait été supprimé par erreur, nous l’avons restauré. Nous sommes désolés pour l’erreur et la détresse causée."

La photo en question a effectivement été remise en ligne, aux côtés des autres images du shooting et le compte de Nyome Nicholas-Williams a finalement été certifié, alors même qu’elle demandait cette reconnaissance depuis plusieurs mois. Elle a également profité de cette attention pour s’adresser directement au directeur d’Instagram, Adam Mosseri, qui s’est récemment engagé à utiliser la plateforme pour amplifier les voix des personnes noires :

"Qui aurait pu croire que ces images de moi, prises par Alexandra Cameron, déclencheraient un tel mouvement, je ne les qualifierai pas de problème, car elles sont loin d’en être un.

Elles ont cependant ouvert la voie à une conversation beaucoup plus large, qui doit se tenir malgré le fait qu’elle soit dérangeante. C’est encore plus un problème maintenant que Mosseri s’est engagé à donner de la force aux voix noires en juin […]. Comme nous pouvons le voir, cet engagement ne s’est pas concrétisé… La situation a même empiré. Ce n’est que le début. Instagram va devoir répondre", a conclu la jeune femme.

À voir aussi sur arts :