AccueilInstagram

Pourquoi Marion Cotillard est-elle en colère contre Instagram ?

Publié le

par Lucille Bion

© Stephane Cardinale-Corbis/Getty Images

"On vit une époque formidable."

"On vit une époque formidable", ironise Marion Cotillard dans un message sur Instagram destiné au réseau social. Le 20 octobre 2020, l’actrice avait posté sur son compte un message de remerciements à celles et ceux qui lui avaient souhaité son anniversaire. Pour l’occasion, elle avait dévoilé une photo d’elle, enfant et torse nu. Quinze jours après, la comédienne a vu sa photo supprimée pour cause de "nudité infantile" par Instagram.

Indignée, Marion Cotillard a voulu partager son incompréhension en poussant un coup de gueule : "Quinze jours après avoir posté une photo de moi enfant pour remercier les gens de m’avoir souhaité mon anniversaire… Ceci est arrivé… On vit une époque formidable. Hasta la vista", peut-on lire sur la dernière publication de son compte.

Soutenue par Guillaume Canet, qui a également partagé sa photo pour dénoncer cette censure qu’ils considèrent, à juste titre, démesurée, Marion Cotillard a reçu de nombreux messages de soutien de la part de ses consœurs et confrères.

Le danger des algorithmes

Alors qu’elle voulait juste partager un peu d’amour avec ses followers pour célébrer ses 45 ans, elle a déterré un problème de taille lié aux algorithmes et à la censure sur les réseaux sociaux, gérés par des machines sans aucun discernement éthique. Le documentaire Derrière nos écrans de fumée, qui cartonne actuellement sur Netflix, se penche justement sur les menaces que représentent Instagram, Facebook et leurs cousins.

Devant la caméra de Jeff Orlowski, les ex-employé·e·s de ces grandes entreprises expriment leurs inquiétudes face aux dérives néfastes des réseaux sociaux et dénoncent aussi leurs sombres manipulations amorales pour dicter le fonctionnement de nos cerveaux, à l’aide algorithmes très pernicieux. Si ce documentaire donne envie de couper son smartphone et de supprimer toutes ses apps, Marion Cotillard est également bien partie pour se déconnecter, concluant son discours par un "Hasta la vista".

À voir aussi sur arts :