© Janick Entremont

Que se passe-t-il lorsque vous publiez une même image plusieurs fois sur Instagram ?

Le photographe Janick Entremont a publié son portrait 340 fois sur Instagram, jusqu'à ce que ce dernier soit méconnaissable.

Le jeune photographe autrichien Janick Entremont a entrepris de tester la façon dont les réseaux sociaux dénaturent les images qu'on y publie. Postée une fois sur Instagram, une photographie perd en qualité, mais que se passe-t-il lorsqu'une même photographie est publiée plus d'une fois, plus de dix fois, voire plus de 100 fois ? 

Janick Entremont a pris le taureau par les cornes et a publié 340 fois son portrait sur un compte Instagram dédié, @Facetinction, afin de voir les modifications subies par une image une fois intégrée à la plateforme. Les trois ou quatre premières photographies ne semblent pas présenter de trop importantes dégradations mais, dès la cinquième image, les choses se corsent de façon visible.

Publicité

Au bout d'une quinzaine de téléchargements, le fichier apparaît définitivement corrompu et, à la fin de l'expérience, l'image est devenue une œuvre abstraite aux teintes roses et violettes, au sein de laquelle il est impossible de déceler un quelconque visage.

via GIPHY

Publicité

Le jeune homme précise que "la perte de qualité et la dégradation de la photo sont des conséquences d'une compression algorithmique" :

"Pour moi, le projet est intéressant à différents niveaux, qu'il s'agisse du traitement de nos données numériques — en ligne ou hors-ligne —, du flux d'images, de la façon dont l'utilisation des réseaux modifie notre comportement et notre apparence, selon les tendances, jusqu'à des problématiques de surveillance constante et de reconnaissance faciale, déjà courantes en Chine", a-t-il affirmé à PetaPixel.

Publicité

Publicité

Par Lise Lanot, publié le 22/01/2020