AccueilInstagram

Un politicien américain choque avec ses photos de vacances sur les traces d'Hitler

Publié le

par Donnia Ghezlane-Lala

Le candidat au Congrès, Madison Cawthorn, a depuis supprimé ses photos postées sur Instagram en 2017.

Suivi par plus de 100 000 personnes, le candidat républicain de Caroline du Nord – également conférencier motivateur – Madison Cawthorn poste régulièrement sur Instagram. Cette semaine, des internautes ont déterré des photos de vacances problématiques, datant de 2017, sur lesquelles on le voit prendre des selfies, heureux dans un refuge nazi, qui était fréquemment visité par Hitler.

Le lieu en question s’appelle le Kehlsteinhaus (ou "Nid d’aigle") et se situe dans les Alpes bavaroises, en Allemagne. Ce bâtiment historique aux airs de chalet a été construit entre 1937 et 1938 par l’architecte Roderich Fick dans l’unique but de servir de lieu de réceptions et de représentations pour le parti nazi.

Une des résidences principales d’Adolf Hitler – le Berghof se situait à quelques kilomètres de là et on sait que ce dernier s’est rendu plus d’une dizaine de fois au Kehlsteinhaus. C’était une villégiature qu’il appréciait tout particulièrement.

Ce refuge "faisait partie de sa bucket list"

Captures d’écran des photos de vacances de Madison Cawthorn dans un refuge nazi. (© JTA)

Les photos ont été supprimées par le politicien depuis, mais des captures d’écran témoignent de légendes choquantes où Cawthorn désigne Hitler comme "le Führer", un terme de révérence. Il avoue également que ce séjour ne l’a pas déçu et que ce refuge faisait partie de sa "bucket list" (liste de choses à faire avant de mourir), comme si c’était un simple voyage aux îles Galápagos.

"C’est étrange d’entendre tant de rires et de partager d’aussi bons moments avec mon frère dans un endroit où, 79 ans plus tôt, le mal en personne a partagé des rires et des bons moments avec ses compatriotes", peut-on lire dans ses légendes douteuses.

Ses clichés touristiques n’ont pas manqué de choquer la Toile, car le décalage est frappant : son sourire contraste avec la gravité du lieu visité, qui a accueilli un dictateur à l’origine d’un génocide. En tant qu’homme politique, ses légendes auraient pu être neutres, éducatives et informatives, plutôt qu’insouciantes et ignorantes. Les internautes ont également questionné la motivation profonde de son séjour dans un tel lieu.

D’autres polémiques associées à Madison Cawthorn

Le média Jezebel rapporte que le politicien âgé de 25 ans baignait déjà dans quelques polémiques d’extrême droite. Il a, par exemple, appelé son agence immobilière "SPQR", un terme désignant à l’époque l’emblème de la République romaine ("Senatus populusque romanus"), mais qui est actuellement très utilisé dans les cercles de nationalistes blancs. Il affiche également dans sa maison un ancien drapeau américain, que la Ligue anti-diffamation associe au mouvement extrémiste de droite.

Depuis les primaires de juin qu’il a remportées, Cawthorn ne cesse d’apporter son soutien au président Donald Trump, selon l’AVL Watchdog, une association de presse non lucrative opérant en Caroline du Nord. Il cherche maintenant à être élu à la Chambre des représentants pour le 11e district de la Caroline du Nord, afin de remplacer Mark Meadows, qui a été recruté par Trump en tant que chef d’équipe de la Maison-Blanche, début 2020. Si Madison Cawthorn y parvient, il sera le candidat le plus jeune jamais élu.

Ses "vacances" au Kehlsteinhaus ont eu un effet négatif considérable sur sa campagne. Son opposant démocrate, Moe Davis, a également partagé ces photos controversées et a tweeté ce lundi : "Le refuge de vacances d’Hitler ne fait pas partie de ma bucket list."

À voir aussi sur arts :