AccueilInstagram

Une application générant des blackfaces et promue par des célébrités fait polémique

Publié le

par Lise Lanot

© Gradient

L'application très problématique Gradient a été jugée raciste par la Toile.

Gradient est une application mobile de retouche photo qui propose à l’origine d'"embellir" un portrait, de s’imaginer avec une nouvelle couleur de cheveux ou de flouter l’arrière-plan d’une photo. Plus ou moins inconnue en 2019 (elle n’avait jamais dépassé la 541e place des téléchargements d’applications aux États-Unis), elle a rencontré le succès à la fin de l’année dernière en s’offrant la publicité de la famille Kardashian.

Grâce à des publications sur les comptes de Kim, Kourtney et Khloé Kardashian, ainsi que ceux de Kylie Jenner et Scott Disick (père des enfants de Kourtney, qui continue de faire partie de l’émission de téléréalité de la famille), l’application a été téléchargée plus de 8 millions de fois.

Les femmes du clan semblent avoir lâché l’affaire, mais Scott Disick et Brody Jenner (demi-frère de Kendall et Kylie – on vous l’accorde, ce n’est pas très clair) continuent de se faire payer pour promouvoir l’application. Gradient n’a de cesse d’imaginer de nouvelles fonctionnalités pour son public. Après avoir proposé, toujours d’après les selfies de ses utilisateur·rice·s, de trouver leur sosie célèbre ou de "deviner [leurs] origines ethniques", Gradient a créé un outil permettant de "découvrir à quoi vous ressembleriez si vous étiez né sur un autre continent".

L’application, clairement américano-centrée, modifie les selfies téléchargés de façon "africaine", "asiatique", "européenne" ou "indienne" [sic]. La modification "africaine" génère des blackfaces, soit un "grimage en noir", clairement raciste. Les internautes ont tout de suite fustigé la fonctionnalité et les stéréotypes racistes (concernant les personnes noires ou asiatiques), essentialistes et remplis d’amalgames que véhicule allègrement l’application.

Un effarement unanime

Que ce genre d’options soit mises au point et validées, alors que les manifestations et débats sur la lutte antiraciste ont pris une telle importance cette année et que l’opportunité de s’éduquer quant aux questions raciales est à portée de main, est tout bonnement stupéfiant.

Devant l’avalanche de commentaires négatifs reçus par Scott Disick et Brody Jenner, les publications ont été supprimées de leurs comptes. Partenariat oblige, les deux hommes ont dû publier leur montage sur leurs réseaux sociaux à nouveau, afin de ne pas perdre leur salaire. Ils ont, cette fois-ci, désactivé les commentaires pour que n’apparaisse pas noir sur blanc le caractère raciste des images postées et qu’ils puissent jouir sans scrupule des gains de leurs posts sponsorisés.

L’application avait déjà eu mauvaise presse aux prémices de sa célébrité : après avoir opté pour un essai gratuit de trois jours, les utilisateur·rice·s étaient automatiquement reconduit·e·s pour un abonnement à 20 dollars par mois. De plus, les politiques de confidentialité de Gradient seraient assez opaques et permettraient à l’application de réutiliser les données de ses abonné·e·s pour d’autres usages, "telle que la publicité ou la création de nouveaux produits".

À voir aussi sur arts :