© Ogilvy/The Center of Psychological Research

Une campagne choc alerte sur l'addiction aux écrans et l'hyperconnexion

"Plus vous vous connectez, moins vous vous connectez aux autres."

Plus les années passent et plus les technologies évoluent, plus le temps que nous passons devant des écrans augmente selon les statistiques qui pullulent sur le sujet. Tandis que l’âge d’acquisition du premier téléphone portable ne cesse d’avancer, il semble que toutes les générations soient concernées par une addiction grandissante aux smartphones.

Si les chiffres varient quelque peu selon les études, il semble qu’en moyenne les propriétaires de téléphones mobiles passeraient environ trois heures par jour les yeux rivés sur leurs écrans, et rarement plus d’une heure sans jeter un œil à leur portable.

Publicité

© Ogilvy/The Center of Psychological Research

En 2015 déjà, le sujet était d’intérêt public. C’est pourquoi un centre de recherche psychologique chinois avait fait appel à l’agence de pub Ogilvyconnue pour ses campagnes frappantes – afin d’alerter la population sur les risques d’aliénation causés par une utilisation accrue des téléphones. La campagne, repérée par Bored Panda, présente des familles (duos d’amants ou de parents et d’enfants) séparées par des murs téléphoniques.

L’addiction aux écrans est un phénomène relativement nouveau et donc, toujours pas pris au sérieux. Cette campagne vise à remettre les pendules à l’heure et à prévenir les jeunes mais aussi les moins jeunes. En effet, cette addiction n’est pas réservée aux adolescent·e·s et aux gamers mais touche également celles et ceux qui se sentent à l’abri d’une telle pathologie, notamment les adultes qui pourraient délaisser leur moitié ou leur progéniture à cause de leurs notifications, puisque comme le précise le slogan de la campagne : "Plus vous vous connectez, moins vous vous connectez aux autres."

Publicité

© Ogilvy/The Center of Psychological Research

© Ogilvy/The Center of Psychological Research

Par Cheese, publié le 11/12/2019