AccueilInstagram

Une photo de Rihanna dénudée avec le dieu Ganesh fait scandale en Inde

Publié le

par Donnia Ghezlane-Lala

© Rihanna/Instagram

La chanteuse a été fustigée pour son appropriation culturelle des traditions indiennes et pour son non-respect du dieu.

Une nouvelle polémique a éclaté en Inde après la diffusion d’une image de l’icône pop Rihanna postée sur ses comptes Instagram et Twitter. On peut ainsi la voir poser pour promouvoir un nouveau short pourpre de sa marque Savage X Fenty et arborer un pendentif de Ganesh, la divinité la plus populaire d’Inde.

La chanteuse – aux cent millions d’abonné·e·s sur Twitter et 91,4 millions sur Instagram – s’est attiré les foudres d’internautes indien·ne·s, quelques semaines après avoir pris la défense des agriculteur·rice·s qui manifestent contre des réformes dans le pays.

"C’est scandaleux de voir comment Rihanna se moque honteusement de notre Dieu bien-aimé Ganesh", a tweeté Ram Kadam, un parlementaire membre du parti nationaliste du Premier ministre Narendra Modi. "Cela montre à quel point elle n’a aucun respect pour la culture et les traditions indiennes."

Le Conseil mondial hindou (Vishwa Hindu Parishad, VHP), groupe rattaché au parti nationaliste hindou au pouvoir Bharatiya Janata (BJP), a affirmé avoir déposé des plaintes pour obtenir de Twitter et Facebook le retrait de l’image et des mesures contre les comptes de Rihanna.

© Money Sharma/AFP

Le ministère indien des Affaires étrangères avait reproché début février à Rihanna, parmi d’autres célébrités internationales, de s’immiscer de façon "sensationnaliste" dans le dossier des réformes agricoles du pays, après ses tweets (et ceux de Greta Thunberg) sur les manifestations d’agriculteur·rice·s.

"Pourquoi ne parlons-nous pas de cela ?! #manifestationdesagriculteurs", avait écrit la pop star, en partageant un reportage de CNN traitant des coupures d’Internet à Delhi pendant les manifestations, la semaine dernière. Son message avait été aussitôt retweeté plus de 230 000 fois et commenté par près de 80 000 personnes. L’activiste suédoise Greta Thunberg l’avait également retweeté, tout comme la nièce de la vice-présidente américaine Kamala Harris, Meena Harris.

Konbini arts avec AFP.

À voir aussi sur arts :