© Richard Mosse

Vous aimez le rose ? Ce filtre Instagram donne un effet infrarouge à vos photos

Go dans ton jardin pour shooter un paysage rose !

Technique utilisée dans le domaine militaire durant la Première et la Seconde Guerre mondiale et dans le domaine de l'agriculture, la photographie infrarouge a la particularité de révéler un monde invisible. Cette technologique s’appuie sur la chaleur captée à travers un rayonnement infrarouge, et teinte cette source thermique.

Ici, l'expression "voir la vie en rose" prend tout son sens, car l'infrarouge teinte la nature d'un rose féérique, en nous offrant une nouvelle perspective sur les choses que l'on voit et que l'on pense connaître. Elle s'applique aussi bien à l'argentique qu'au numérique et peut adopter d'autres couleurs que le rose. 

Publicité

© Donnia Ghezlane-Lala

De domaines militaires et agricoles, l'infrarouge a vite conquis le monde de l'art pour des raisons évidentes et esthétiques. Dans ce domaine, le photographe Richard Mosse excelle. Ses sublimes clichés roses de soldats et paysages congolais ont fait le tour du monde

Comment trouver le filtre Instagram ?

L'instagrameur Dmitry Gaziev a bien compris le pouvoir esthétique de cette technique et a développé un filtre Instagram qui permet d'obtenir le même effet. Il vous suffit d'aller sur son compte, dans l'onglet de ses filtres, et vous trouverez l'effet "INFRARED". Les couleurs proposées sont le rose, le rouge, le violet, l'orange et le bleu. Notre préférence va pour le rose, le rouge et l'orange, les deux derniers donnant un rendu un peu moins réaliste. 

Publicité

Confinement oblige : vous pouvez aller dans votre jardin ou à votre fenêtre, visez le premier arbre ou buisson que vous pouvez trouver. Cela marche aussi avec vos plantes d'intérieur si aucun arbre ne se trouve à proximité de chez vous. Et shootez. Le filtre repère les teintes de vert (et non la chaleur, dans ce cas-ci) et les transforme automatiquement. De quoi donner un peu plus de couleurs joyeuses à notre vie confinée. 

© Donnia Ghezlane-Lala

© Donnia Ghezlane-Lala

Publicité

© Donnia Ghezlane-Lala

© Donnia Ghezlane-Lala

© Donnia Ghezlane-Lala

Publicité

Par Donnia Ghezlane-Lala, publié le 06/05/2020