© Bob Ross

5 cours de peinture à voir gratuitement en ligne pour vous améliorer

Des vidéos pour débutants et confirmés, à prendre au sérieux ou pour décompresser.

En cette période de confinement, certain·e·s font leur pain, des coloriages ou se mettent au sport. D’autres espèrent peut-être enfin dépasser le stade des "bonshommes bâtons" et des "maisons-avec-une-cheminée-et-le-soleil-qui-brille", sans savoir quoi faire pousser au bout de leurs crayons et de leurs pinceaux. Si c’est le cas, pas de panique, nous avons recensé 5 cours de dessin accessibles en ligne, à visionner pour apprendre, pour vous perfectionner, pour vous détendre ou pour vous défouler.

Bob Ross, l’empereur du royaume des "joyeux petits accidents"

Publicité

Impossible de commencer cette sélection sans toucher un mot des 403 épisodes disponibles sur YouTube de la série The Joy of Painting – qui comptabilise au total près de 10 millions de vues. Diffusée entre 1983 et 1994, l’émission mettait en scène Bob Ross, une sorte de dalaï-lama de la peinture à l’huile resté coincé dans les années 1970. En trente minutes, le peintre (accompagné parfois d’un écureuil ou d’une chouette) entreprenait d’enseigner aux téléspectateur·rice·s des techniques permettant de peindre des paysages tous plus bucoliques les uns que les autres.

Bob Ross et sa devise : "Il n’y a pas d’erreurs ; il n’y a que de joyeux petits accidents", devant l’une de ses œuvres.

Bob Ross est décédé en 1995, mais sa mort n’a rien enlevé à la popularité de la série. Au contraire, il est devenu, au fil des années, une star de la culture populaire américaine. Les épisodes, déjà disponibles sur le catalogue américain de Netflix, faisaient, avouons-le, la joie des amateur·rice·s de sandwiches outre-Atlantique.

Publicité

The Joy of Painting est visible à l’international et, que vous souhaitiez sérieusement vous mettre à peindre, vous détendre ou simplement être témoin de la façon dont quelques coups de brosse astucieusement placés transforment une toile blanche en de majestueuses vagues, chaînes de montagnes et autres plaines verdoyantes, ce programme est pour vous. Avant même de vous y mettre, vous pouvez faire vôtre ce mantra de Bob Ross : "Il n’y a pas d’erreurs ; il n’y a que de joyeux petits accidents."

Robin Sealark expose ses conseils et les erreurs à ne pas commettre

La jeune Robin Sealark s’est fait connaître sur YouTube en publiant des vidéos en timelapse de ses créations. Depuis 2016, elle filme ses expérimentations artistiques et répond aux questions de ses centaines de milliers d’abonné·e·s.

Publicité

Pour celles et ceux qui souhaitent améliorer leur technique pas à pas, Robin Sealark propose une série de vidéos sur des "Do’s and Don’ts" en peinture. Elle montre ainsi comment dessiner différentes sortes de nez, représenter fidèlement différentes textures de cheveux et peindre différentes teintes de peau ou forme d’yeux.

Ryan O’Rourke et la maîtrise des éléments

Ryan O’Rourke s’est spécialisé dans la représentation, la plus vivante possible, des éléments. Dans des vidéos longues de deux à quatre heures, il détaille pas à pas ses conseils pour reproduire au mieux des flammes étincelantes, des étendues d’eau ou des surfaces luisantes.

Publicité

Si vous n’avez ni le temps ni la patience de suivre ces tutoriels, l’artiste partage également des vidéos plus courtes. En dix minutes à peine, il propose par exemple de réaliser des fonds cosmiques, qui vous aideront à vous perdre dans l’infini de la stratosphère.

Peindre à la manière des grands maîtres

La chaîne de la National Gallery of Art londonienne publie des vidéos donnant des astuces permettant de peindre à la façon de grand·e·s artistes, tel·le·s que Yayoi Kusama, Willem de Kooning ou Claude Monet. Avant de trouver votre patte artistique, vous pouvez ainsi vous essayer à l’imitation de la technique de maîtres de la peinture.

Kim Beom : l’anti Bob Ross ou la peinture comme catharsis

En 2012, le sud-coréen Kim Beom présentait, à la biennale d’art contemporain de Gwangju, Yellow Scream. L’œuvre est désormais visible sur YouTube, précise Artsy. On y voit l’artiste, face à sa toile, expliquer de façon impassible comment "incorporer le son de ses hurlements dans ses coups de pinceaux".

Pendant trente minutes, l’artiste applique de larges bandes de peinture jaune sur sa toile, tout en criant de façon plus ou moins longue, plus ou moins grave et plus ou moins douloureuse. Cette vidéo n’améliorera peut-être pas votre technique, mais en cette période de confinement, elle vous aidera sans doute à bien vous défouler.

Par Lise Lanot, publié le 15/04/2020