AccueilPeinture

Adieu Trump : Jim Carrey publie un dernier dessin satirique sur Melania Trump

Publié le

par Lise Lanot

Maintenant que Donald Trump n’est plus au pouvoir, quelle source d’inspiration Jim Carrey va-t-il pouvoir trouver ?

Malgré sa résolution mi-figue mi-raisin de ne plus peindre de personnalités politiques et de se consacrer aux mangues, Jim Carrey a passé ces quatre dernières années à vilipender les décisions prises par Donald Trump. Le 20 janvier 2021, une page de l’histoire états-unienne se tournait et, depuis, l’acteur fait ses adieux au 45e président des États-Unis et son épouse.

Sur son compte Twitter, il a publié le 22 janvier son adieu à Melania Trump. Sur un fond bleu turquoise, elle y est représentée les traits figés et tirés, les yeux injectés de sang et l’air plutôt agressif. En lettres roses, Jim Carrey a ajouté à côté de son visage ces quelques mots d’adieu : "Oh… et au revoir à la pire des Premières dames. J’espère que l’arrangement financera ta vie de superficialités. Merci pour rien du tout."

L’acteur américain célèbre ainsi à sa façon, pinceaux en main, la passation de pouvoir entre Donald Trump et Joe Biden. Le 20 janvier, il partageait un dessin d’un paysage verdoyant où une mangue géante écrase la méchante sorcière de l’Est (du Magicien d’Oz) dont les célèbres jambes aux collants rayés gisent sur la pelouse.

En arrière-plan, le Capitole américain est visible. Le dessin, a plus tard explicité l’artiste, représente "la douceur de la nature humaine qui a vaincu cet homme [Donald Trump, ndlr: "J’espère que nous serons bientôt encore plus nombreux à voir la satisfaction d’une victoire juste", ajoutait-il.

Goodbye Trump, hello Biden

Après ses deux dessins sur le couple Trump, Jim Carrey publiait sa première œuvre dédiée à Joe Biden en tant que président des États-Unis. Il y représentait le chef d’État, assis à son nouveau bureau, en train de signer une pile de décrets – une allusion sûrement à ses récentes décisions renversant celles de Donald Trump, telles que le retour des États-Unis dans l’accord de Paris pour le climat et l’Organisation mondiale de la santé, l’arrêt de la construction du mur à la frontière mexicaine, l’abrogation du "Muslim ban" ou encore l’annulation de l’interdiction aux personnes transgenres de servir dans l’armée.

Autour de sa silhouette rayonnante, Jim Carrey a inscrit : "Voici ! Joseph R. Biden, un vrai président au service de la nation entière qui n’est pas seulement là pour s’enrichir en manipulant des anarchistes colériques et crédules." Les premières lettres des quatre derniers mots forment l’acronyme "MAGA", correspondant à la devise "Make America Great Again" du président sortant. Le mandat de ce dernier enfin terminé, Jim Carrey lâchera peut-être sa casquette de caricaturiste politique et de lanceur d’alerte pour enfin se consacrer aux mangues, ces fruits représentant "l’abondance et la douceur, des cadeaux de l’univers".

À voir aussi sur arts :