AccueilPeinture

Comment Banksy a détourné un tableau pour dénoncer le réchauffement climatique

Publié le

par Julie Morvan

© Banksy/Christie’s

Ce tableau vient d’être vendu aux enchères pour plus de cinq millions d’euros.

Il y a plus de dix ans, le célèbre street artiste Banksy avait eu l’idée de détourner un tableau de la fin du XIXe siècle pour lui conférer une forte dimension écologique. Mount Rainier, peint par Albert Bierstadt en 1890, représente la beauté sauvage des paysages américains. Pour dénoncer l’action néfaste de l’humain sur de telles splendeurs naturelles, Banksy y a donc ajouté un message aussi court qu’impactant, renommant la peinture Subject to Availability.

"Subject to availability for a limited period only" (soit "sous réserve de disponibilité pour une période limitée uniquement" en français) : voilà la mention apposée par le street artiste en tout petit, en bas à droite du chef-d’œuvre. Une allusion discrète mais puissante à la crise climatique, dont la date d’exécution est hautement symbolique ; l’œuvre a été finalisée par Banksy en 2009, lors de la conférence sur le changement climatique des Nations unies à Copenhague.

"Subject to Availability", 2009. (© Banksy/Christie’s)

Comme le précise The Seattle Times, cette création originale a été tout récemment vendue aux enchères de la maison Christie’s pour 6 342 180 dollars. Ce n’est pas un hasard si Banksy a décidé de modifier ce tableau en particulier. Son auteur faisait partie de la Hudson River School, un collectif de peintres qui luttaient contre la révolution industrielle et ses conséquences désastreuses sur la nature. Albert Bierstadt a d’ailleurs été l’un des premiers artistes à représenter l’Ouest états-unien.

À voir aussi sur arts :