AccueilPeinture

De mystérieux ovnis peuplent les peintures cinématographiques d’Aryo Toh Djojo

Publié le

par Lise Lanot

© Aryo Toh Djojo

Les scènes du peintre sont remplies d’énigmes et d’éléments surnaturels, ouvrant le champ de notre imagination.

Le premier confinement a permis à Aryo Toh Djojo de diversifier ses pratiques et ses passions. Déterminé à tirer le maximum de cette période de quarantaine, il nous confie avoir "beaucoup médité, essayé d’être plus spirituel", en s’intéressant notamment à la "dimension spirituelle de l’ufologie", soit l’étude des objets volants non identifiés.

"C’était intéressant de voir que ça pouvait dépasser les théories du complot. J’aime l’idée que des vies extérieures à notre planète essaient de nous sauver et de nous empêcher de nous autodétruire. Elles seraient comme des anges ou des esprits qui nous aident en cas de nécessité, surtout en ce moment, avec le Covid-19 et les dernières élections américaines. Donc je me suis dit que j’allais essayer de les peindre."

© Aryo Toh Djojo

Des scènes tout droit sorties d’Hollywood

Pour ce faire, celui qui se rappelle "avoir commencé à peindre et dessiner depuis aussi loin [qu’il se] souvienne" s’est mis à l’aérographe, un outil qu’il avait déjà essayé auparavant "sans s’y prendre trop sérieusement".

L’utilisation de ce pistolet à peinture miniature, qui diffuse la matière plutôt qu’il ne la pose, confère aux œuvres d’Aryo Toh Djojo un effet flou et une dimension cinématographique. Un résultat qui n’était pas son "intention initiale". "Ceci dit, j’aime beaucoup l’idée que mes œuvres donnent cet effet-là. Peut-être parce que j’ai grandi à Los Angeles, une des capitales de l’industrie du divertissement, et que j’ai regardé une tonne de films de science-fiction. Ça a peut-être fini par infiltrer mon travail", ajoute-t-il en riant.

© Aryo Toh Djojo

"Ouvrir le récit"

L’atmosphère brumeuse des peintures est accentuée par le fait qu’Aryo Tah Djojo les réalise toutes à main levée, "sans cache adhésif ni pochoir", précise-t-il. "Là non plus, ce n’était pas intentionnel, mais j’ai fini par aimer le résultat." Cet effet flou permet à l’artiste de se réapproprier des images trouvées en ligne, qu’il retouche et recadre afin de "leur donner un nouveau contexte": "J’aime l’idée de ne pas donner toutes les informations au public, d’ouvrir le récit."

Réaliser ces toiles a permis au peintre de décentrer ses connaissances et ses habitudes, et il souhaite qu’il en soit de même pour celles et ceux qui les observent : "J’espère que ces peintures aideront le public à questionner la réalité et à trouver des réponses alternatives, hors du cadre imposé par notre perspective habituelle." Qu’elles invitent au rêve, à la spiritualité ou à l’étude de vies extra-planétaires, les œuvres d’Aryo Toh Djojo nous embarquent dans un voyage à la croisée des univers, entre un film de science-fiction et une virée sur les routes californiennes.

© Aryo Toh Djojo

© Aryo Toh Djojo

© Aryo Toh Djojo

© Aryo Toh Djojo

© Aryo Toh Djojo

© Aryo Toh Djojo

© Aryo Toh Djojo

© Aryo Toh Djojo

© Aryo Toh Djojo

© Aryo Toh Djojo

© Aryo Toh Djojo

© Aryo Toh Djojo

© Aryo Toh Djojo

Vous pouvez retrouver le travail d’Aryo Toh Djojo sur son site et sur son compte Instagram

À voir aussi sur arts :