AccueilPeinture

Des musées ouvrent un compte OnlyFans pour exposer leur collection de nus

Publié le

par Anna Finot

© Amedeo Modigliani

Un coup de gueule en réaction à la censure appliquée de manière absurde sur les réseaux sociaux.

Alors qu’on connaissait la plateforme OnlyFans pour son business de nudes, voilà que le réseau social réservé aux adultes accueille désormais des nudes d’un autre type : en huile sur toile, cette fois. Des contenus que l’on peut retrouver sur le nouveau compte OnlyFans des musées de Vienne entre les milliers d’autres profils de photos NSFW.

Lassés de se faire censurer leurs publications d’œuvres d’art jugées pornographiques sur Instagram et Facebook, plusieurs musées de la capitale autrichienne ont lancé leur communication sur un compte OnlyFans, unique réseau à autoriser la représentation de la nudité en ligne.

À l’abri des algorithmes Facebook qui tracent le moindre contenu potentiellement pornographique, on peut contempler tranquillement la Vénus de Willendorf ou des photos de Nobuyoshi Araki laissant apparaître un sein dans un jeu de lumière. Une nudité artistique que les algorithmes ne reconnaissent pas, réduisant ainsi ces œuvres d’art en contenus jugés inappropriés et bannis de Facebook, Instagram ou TikTok.

Bien décidées à ne pas se laisser faire, ces institutions viennoises entendent bien se préserver de la menace de la censure en détournant les règles grâce à leur profil OnlyFans, ce qui est plus perçu comme un coup de communication. Le Guardian rapporte que la porte-parole de l’Office du tourisme de Vienne veut cependant attiser la curiosité de prochain·e·s visiteur·se·s désireux·ses de voir ces œuvres ailleurs que sur un écran.

Les premier·ère·s abonné·e·s des musées de Vienne sur OnlyFans recevront même une carte de la ville de Vienne, ou un billet d’entrée offert pour voir l’un des musées de la capitale.

"Bien sûr, on peut travailler sans cela, mais ces œuvres sont cruciales et importantes pour Vienne", a déclaré Helena Hartlauer, porte-parole de l’office du tourisme de Vienne, "quand on pense à l’autoportrait de Schiele de 1910, c’est l’une des œuvres les plus emblématiques. Si elles ne peuvent être utilisées sur un outil de communication aussi puissant que les réseaux sociaux, c’est injuste et frustrant. C’est pourquoi nous avons pensé [à OnlyFans] : enfin, un moyen de montrer ces choses".

À voir aussi sur arts :