AccueilPeinture

Donald Trump se noie dans une mer de Covid-19 sur la nouvelle couv' du Time

Publié le

par Donnia Ghezlane-Lala

© Jabin Botsford/The Washington Post/Getty Images

Un dessin coup de poing.

Dans une mer agitée et infestée par le Covid-19, Donald Trump tente de rejoindre à la nage la Maison-Blanche. La nouvelle une du Time témoigne de la politique catastrophique du président américain controversé face à la crise sanitaire. Intitulé "The Plague Election" ("l’élection de la peste"), ce numéro fait le point sur l’échec de sa politique par temps de pandémie.

"L’eau qui monte est une métaphore du chaos qui règne à la Maison-Blanche", a déclaré Tim O’Brien, l’auteur de ce dessin puissant qui illustre un dossier écrit par la journaliste Molly Ball. Ici, deux scenarii s’offrent à Trump : soit il parvient à rejoindre la rive, soit il se noie. "Il survit au milieu de grandes vagues remplies de coronavirus, chaque virus est une petite bombe", poursuit-il.

La couverture du "Time" pour son numéro hebdomadaire "The Plague Election" du 17 août 2020. (© Tim O’Brien)

L’eau comme métaphore du chaos

Trump veut garder sa place, Trump se bat avec la crise du Covid-19 pour assurer sa campagne présidentielle, mais enchaîne polémique sur polémique, comme de petites bombes à retardement qui signeront probablement l’arrêt de mort de son règne. 

"Les choses sont désastreuses, et encore plus avec cette pandémie mondiale aggravée par l’administration Trump. Cette semaine était le bon moment. Trump veut que Covid-19 'se casse' et menace les États et les écoles si les élèves ne retournent pas physiquement en classes.

Le virus a connu un deuxième pic dans la première vague, et tous les experts prévoient une deuxième vague à l’automne. Il s’en fout. J’espère qu’il y a un avenir meilleur possible quelque part, et que tout le monde est inscrit [aux listes électorales], vote et porte un masque dans l’espace public.

Merci à D.W. Pine [le directeur artistique du magazine, ndlr] et aux gens du 'Time' qui me font confiance et m’aident à refléter visuellement où nous en sommes et où nous allons depuis plusieurs années", a commenté l’artiste sur son compte Instagram.

Ce n’est pas la première fois que le Time et Tim O’Brien mettent en scène le président états-unien dans des situations de noyade comme des analogies évidentes de son mandat déplorable. En avril 2018, l’illustrateur engagé le représentait dans son Bureau ovale inondé, en pleine tempête. En septembre 2018, il se noyait dans ce même bureau, et en avril 2019, il chantait sous une pluie qui recouvrait le parvis de la Maison-Blanche.

À voir aussi sur arts :