AccueilPeinture

Le Louvre met gratuitement en ligne une sélection de films sur l’art

Publié le

par Lise Lanot

© Alexander Kagan/Unsplash

Les Journées internationales du film sur l’art offrent une douzaine de films interrogeant la création artistique.

Comme de nombreux festivals, les Journées internationales du film sur l’art (JIFA) ont décliné leur édition 2021 en version virtuelle. Jusqu’au 31 janvier 2021 (et depuis vendredi dernier), une douzaine de films documentaires est graduellement mise en ligne sur le site du Louvre.

Pour cette quatorzième édition, la programmation a souhaité interroger "la correspondance des arts" et "la façon dont une force créatrice unique, l’art, se diversifie dans des langages artistiques divers : peinture, littérature, danse, dessin, sculpture, vitrail et cinéma". Alors que le secteur culturel ahane, conséquence de la pandémie, le festival espère, à travers sa sélection de films récents, interroger "le rôle de l’art dans nos sociétés".

L’invité d’honneur de cette initiative louvresque est Alain Jaubert, réalisateur de la série d’une cinquantaine de documentaires Palettes – diffusée sur Arte il y a trente ans et pendant plus de dix ans. En plus de deux films tirés de cette collection (sur Le Radeau de la Méduse de Géricault et La Vague d’Hokusai, autour d’une rencontre au thème particulièrement bienvenu sur "L’art de survivre"), le réalisateur présente en avant-première son dernier film, Le Subtil Oiseleur, Foucault de Vélasquez à Picasso.

"Josep", réalisé par Aurel, 2020. (© Sophie Dulac Distribution)

La sélection est augmentée de productions internationales. On retrouve ainsi le film d’animation Josep d’Aurel, récipiendaire de deux prix Lumières ; Matisse, le tailleur de lumière, signé Isabelle Bony, ou encore La Tentation du réel, l’Agneau mystique des frères Van Eyck, réalisé par Jérôme Laffont et Joachim Thôme, qui proposent "une plongée" dans ce chef-d’œuvre datant de 1432.

Tous les films seront visibles pendant dix jours à̀ partir de leur mise en ligne, "à l’exception du Subtil Oiseleur qui sera visible uniquement le 22 janvier à 18 h 30 et de Cunningham et Josep qui seront visibles 48 heures", précise Le Louvre. Ces longs-métrages seront accompagnés d’échanges avec leurs réalisateurs et réalisatrices afin de se placer au plus près de la création cinématographique et artistique.

À voir aussi sur arts :