AccueilPeinture

Le Rijksmuseum partage gratuitement plus de 700 000 chefs-d'œuvre de ses collections

Publié le

par Lise Lanot

© Rijksmuseum

Les chefs-d'œuvre de Vermeer et Rembrandt sont désormais à portée de clic.

Le Rijksmuseum, à Amsterdam, a beau exposer des œuvres datant majoritairement du siècle d’or néerlandais, il vit avec son temps et compte bien profiter de toutes les possibilités offertes par les nouvelles technologies.

Pour survivre au confinement de mars 2020 déjà, le musée amstellodamois proposait une visite virtuelle de ses œuvres emblématiques, ouvrant ses salles à toujours plus de passionné·e·s. Cette volonté suivait une initiative, lancée en 2012, visant à numériser les collections du musée. 

Johannes Vermeer, "La Femme en bleu lisant une lettre", 1662-1665. (© Rijksmuseum)

Plus de six ans plus tard, le Rijksmuseum ne laisse pas de côté ses résolutions. Le musée a récemment annoncé que 709 958 de ses œuvres exposées étaient désormais libres de droit et disponibles sur une plateforme numérique dédiée : le Rijksstudio.

La multitude d’œuvres disponibles est classée sous différentes étiquettes, permettant de se balader à travers le site et de faire des recherches selon des noms d’artiste, des types d’œuvres, des styles, des personnages historiques ou des thèmes.

Rembrandt, "Autoportrait", 1622. (© Rijksmuseum)

En tête de gondole des artistes à (re)découvrir se trouvent évidemment Johannes Vermeer, Rembrandt et Frans Hals, maîtres néerlandais dont le musée se targue d’avoir numérisé nombre de tableaux. La lumière est évidemment portée sur les peintures (la fierté du musée), sans que soient pour autant omises sculptures, croquis, dessins, gravures et photographies.

Une initiative pour éveiller des vocations ?

Bien déterminé à insuffler l’amour de l’art chez les internautes, le Rijksmuseum insiste sur la qualité de ses fichiers, affirmant qu’ils sont "super nets" et peuvent même servir à décorer "un T-shirt. Ou une voiture. Ou une coque de téléphone", afin de créer "son propre chef-d’œuvre".

Johannes Vermeer, "La Laitière", 1658. (© Rijksmuseum)

De même, l’institution pousse ses visiteur·se·s virtuel·le·s à affirmer et affiner leur œil en créant leurs propres collections où réunir leurs travaux favoris : un vrai travail de conservateur·trice, en somme. 

Afin de ne pas perdre les internautes au milieu de leurs centaines de milliers d’œuvres, le Rijksmuseum a programmé une application, qui offre des visites guidées (personnalisées en fonction des collections créées) et des explications sur les travaux, parfois directement tirées des audioguides du musée. De quoi voyager dans le temps et à travers les arts sortir de chez soi.

Frans Hals, "Portrait de mariage d’Isaac Massa et Beatrix Van der Laen", 1628. (© Rijksmuseum)

Willem Claesz, "Nature morte avec une chope de bière dorée", 1634. (© Rijksmuseum)

À voir aussi sur arts :