AccueilPeinture

On vous a demandé en quelles œuvres d’art vous aimeriez vous transformer, voici vos réponses

Publié le

par Nina Iseni

© Edvard Munch

"Le Cri" de Munch a rencontré un franc succès.

On peut deviner beaucoup de choses d’une personne en fonction de son œuvre d’art préférée. Mais on peut en savoir davantage d’après l’œuvre en laquelle elle aimerait se transformer. Paisible comme les paysages de Monet, complexe comme les portraits de Picasso, rêveuse comme les toiles de Dali, ou envoûtante comme les travaux de Van Gogh… Il existe un grand nombre d’œuvres pour souligner le caractère unique de chacun·e.

Voilà quelque temps, on vous a posé la question suivante sur la page Facebook de Konbini Arts : "Si vous deviez vous transformer en une œuvre d’art, laquelle ce serait ?" Vous avez été nombreux·ses à jouer le jeu et à nous confier vos transformations rêvées. Voici quelques-unes de vos réponses. 

Pour commencer, bon nombre d’entre vous ont joué la carte des classiques, à l’instar de la cultissime Joconde de Léonard de Vinci, ou de La Création d’Adam de Michel-Ange, magnifique illustration de la Chapelle Sixtine. On ne peut pas se tromper avec de tels chefs-d’œuvre. 

Certain·e·s nous ont également fait découvrir des œuvres que nous ne connaissions pas, pour notre plus grand plaisir. Nous avons donc passé quelque temps à flâner sur Internet pour découvrir vos toiles favorites, comme les Fleurs Fantômes de l’artiste mexicain Gabriel Orozco, des installations inspirées de tapisseries ornant les murs de châteaux.

D’autres encore nous ont complètement bluffées, à l’instar du commentaire ci-dessous. "Si j’étais une architecture [sacrée et ancienne], je me sentirais complète : à la fois humaine et divine, terrestre et céleste, matérielle et immatérielle." Une analyse poétique qui va droit au but.

L’Origine du monde, tableau phare et pour le moins audacieux de Gustave Courbet a également connu pas mal de succès dans les commentaires. On se demande bien pourquoi…

Ici, l’exercice est encore une fois compris et maîtrisé pour David. Qui n’aimerait pas se transformer en ce chef-d’œuvre de plus de cinq mètres, tout de marbre et de muscles ? 

À l’image de la petite sculpture bruxelloise du Manneken-Pis, symbole de la Belgique, on suppose que cet·te internaute a un très bon sens de l’humour. 

Enfin, vous avez été nombreux·ses à vouloir vous transformer en Le Cri, d’Edvard Munch. Sans rentrer dans une psychanalyse poussée, on espère très sincèrement que vous allez bien. Prenez une petite tisane et reposez-vous, tout ira bien. 

À voir aussi sur arts :