AccueilPeinture

Les personnages du Studio Ghibli réinventés par une nuée d'artistes sur les réseaux

Publié le

par Lise Lanot

© Studi Ghibli ; La Griffe de Maho

Le hashtag #GhibliRedraw invite les internautes à se réapproprier leurs personnages favoris du studio d'animation japonais.

Depuis sa création en 1985, le Studio Ghibli fascine petit·e·s et grand·e·s. Des années après leur sortie, des films tels que Mon voisin Totoro, Le Tombeau des lucioles, Kiki la petite sorcière, Princesse Mononoké et Le Voyage de Chihiro permettent à un public toujours aussi important de rêver et s’évader. Le succès est tel que la plateforme Netflix a récemment demandé et obtenu les droits de 21 films du studio japonais.

Les personnages des films ont tant marqué le public que des artistes, amateur·rice·s et professionnel·le·s, s’amusent à les réinventer selon leur style personnel et leur imagination. Il n’est pas rare que les fans du studio partagent leurs œuvres mais, à la mi-mai, l’utilisateur Twitter Kadeart a donné un coup de pouce à ces créations en lançant le hashtag #GhibliRedraw.

Ainsi, un vivier de fanarts a vu le jour. L’artiste thaïlandais a ouvert le bal avec Howl (personnage du Château ambulant) et Haku (du Voyage de Chihiro), invitant les internautes à suivre son exemple. Depuis, les dessins abondent, des États-Unis à la Thaïlande en passant par la France, l’Italie et le Japon. 

Foisonnantes de détails ou plus minimalistes, les images respectent des traditions d’anime ou revivent à l’aquarelle, au pastel ou à la tablette graphique. Chihiro, Kiki, Totoro, Seita et bien d’autres continuent de vivre dans l’imaginaire et sous les coups de crayon de leurs admirateur·rice·s.

L’initiative est un honneur pour Hayao Miyazaki, qui peut s’enorgueillir de faire naître autant d’œuvres et de passion que de rêves nostalgiques et poétiques. Le fondateur du Studio Ghibli et réalisateur de nombre de ses chefs-d’œuvre raconte qu’il a lui-même aspiré à devenir mangaka "après avoir lu les albums de Tezuka", le célèbre artiste japonais. Si vous n'êtes pas encore sûr·e·s de votre coup de crayon, vous pouvez vous appuyer sur les conseils de Toshio Suzuki, dessinant Totoro.

À voir aussi sur arts :