AccueilPeinture

Pourquoi des peintures de pastèque servent à lever des fonds pour la Palestine ?

Publié le

par Lise Lanot

© Rosalind Nashashibi

Une vente d’art pour soutenir la Palestine rassemble une vingtaine d’artistes internationaux.

Artists Against Apartheid (AAA) est un "groupe informel" d’auteur·rice·s, d’artistes, de curateur·rice·s et de cinéastes qui s’est rassemblé autour d’un objectif commun : créer des projets permettant de "lever des fonds pour les besoins humanitaires de la Palestine". Pour sa première levée de fonds (pour l’ONG Medical Aid for Palestinians), le collectif met en vente une série d’affiches illustrées, signées par des artistes venant du monde entier.

Si les affiches présentent toutes des pastèques, ce n’est pas par amour du fructose mais pour faire écho à l’histoire de la Palestine et sa résistance face à la colonisation. Après la guerre des Six Jours de 1967, rappelle AAA, l’État d’Israël avait interdit l’affichage du drapeau palestinien dans les territoires occupés, et même de ses quatre couleurs – rouge, noir, vert et blanc – simplement placées côte à côte.

© Alessandra Sanguinetti

Pour contourner l’interdiction, on raconte que le peuple palestinien se mit à brandir des pastèques et à les couper dans la rue, exposant leur peau verte, leur écorce blanche, leur chair rouge et leurs pépins noirs.

Symbole d’une résistance centenaire et pacifique, la pastèque est ici réinterprétée par une vingtaine d’artistes, à l’instar d’Ali Yass, Huma Bhabha, Alessandra Sanguinetti, Rosalind Nashashibi, Larissa Sansour ou encore Abbas Zahedi, à travers leur art de prédilection : photographie, art numérique, peinture ou collage. Chaque affiche, taille A3, est mise en vente 120 dollars et tous les bénéfices seront reversés à Medical Aid for Palestinians.

© Sam Durant

© Florian Krewer

© Larissa Sansour

© Rosalind Nashashibi

© Peter Doig

© Hadi Fallahpisheh

© Dylan Solomon Kraus

La vente organisée par Artists Against Apartheid prendra fin le 30 novembre 2021.

À voir aussi sur arts :