AccueilPeinture

Pourquoi le peintre David Hockney s’est-il attiré les moqueries des Londoniens ?

Publié le

par Ana Corderot

© Bertrand Rindoff Petroff/Getty Images

Le célèbre peintre britannique a fait un flop total en présentant sa dernière œuvre, commandée par le maire de Londres.

À l’occasion de la nouvelle campagne "Let’s Do London", valorisant le tourisme intérieur au Royaume-Uni, le maire de Londres, Sadiq Khan, a fait appel au peintre britannique David Hockney pour créer le nouveau logo de l’arrêt de métro Piccadilly Circus. Âgé de 83 ans, l’artiste de renom — dont l’œuvre est ordinairement acclamée de toutes parts — a dévoilé le 11 mai 2021 un design qui n’est pas passé inaperçu.

"Un travail brillant de David Hockney à Piccadilly – le premier d’une série de grands projets artistiques que nous avons commandée dans le cadre de notre toute nouvelle campagne #LetsDoLondon. Beaucoup plus à venir très bientôt ! #DavidHockney"

Réalisé à l’iPad et à main levée, le logo – volontairement tremblant – représente un cercle jaune barré par le nom de la station écrit en lettres blanches sur un fond violet. Ce n’est pas la première fois que le peintre utilise le médium numérique. Ce projet commandé s’inscrit dans la lignée de sa série de peintures à l’iPhone et à l’iPad, publiées dans son livre My Window, aux éditions Taschen, et exposées au Centre Pompidou en 2017.

Ce design n’a pas su séduire les passant·e·s et a attiré les foudres d’internautes londonien·ne·s ; de façon assez unanime, les commentaires moqueurs n’ont pas tardé à affluer, désignant l’œuvre du peintre comme celle d’un enfant de primaire, voire pire, d’un homme dépourvu de talent.

"David Hockney peignant l’affiche de la station Piccadilly Circus."

Dans cette avalanche de railleries, quelques internautes se sont même amusé·e·s à proposer des dessins semblables à celui du grand peintre, réalisés grossièrement sur tablette. D’autres internautes, plus clément·e·s, voient dans ce nouveau design une satire volontaire de la part de l’artiste sur la réalité extérieure, devenue étrange et dérangeante.

Capture d’écran Twitter.

À voir aussi sur arts :