AccueilPeinture

Pourquoi Napoléon cachait-il toujours sa main droite dans son gilet sur ses portraits ?

Publié le

par Anna Finot

© Jacques-Louis David

Pendant longtemps, cette posture a donné lieu à de nombreuses théories, des plus crédibles aux plus farfelues.

Nul besoin de mettre un bicorne sur votre chef ou d’enfiler une redingote ! Contentez-vous de placer la main dans votre gilet : la ressemblance avec Napoléon Bonaparte n’en sera que plus frappante. Pourquoi donc glissait-il les doigts de la main droite entre les boutons ouverts de son gilet, au juste ?

Nombreuses sont les théories qui ont jasé autour de la posture de l’empereur énigmatique. Se massait-il le ventre pour soulager ses brûlures d’estomac ? Une guerre aurait-elle atrophié sa main ? Les mains étant l’une des parties du corps les plus difficiles à réaliser pour les peintres, demander à leur modèle de les cacher pouvait leur faciliter la tâche… Entre légendes urbaines et faits avérés, il est temps de faire le point.

Jonny Wilkes, journaliste spécialisé en histoire, est l’un des passionnés qui a décidé de mener l’enquête pour History Extra. Il révèle dans son article que la pose mythique caractéristique de Napoléon était tout simplement typique des portraits des XVIIIe et XIXe siècle.

À l’époque, plonger la main dans son manteau était considéré comme une pose noble et digne. Cette posture symbolisait une certaine bienséance. Selon l’ecclésiastique et écrivain Saint Jean-Baptiste de La Salle, "l’usage veut que […] le bras qui est sans appui soit posé légèrement contre le corps". D’autres personnalités célèbres, telles que George Washington ou Mozart, ont également posé de la sorte, comme l’indique DesignTaxi.

À voir aussi sur arts :