AccueilPeinture

Qui est ce mystérieux peintre qui aurait inspiré le travail de Vermeer ?

Publié le

par Lise Lanot

© Fondation Custodia/Collection Frits Lugt

Plus de 350 ans de silence et de mystère.

En 2023, la fondation parisienne Custodia et le musée néerlandais le Mauritshuis présenteront pour la première fois une douzaine d’œuvres de l’énigmatique peintre Jacob Vrel, né en 1617 et décédé en 1681 aux Pays-Bas. Prévue à l’origine pour 2020, l’exposition a dû être reportée à cause de la pandémie. En même temps, qu’est-ce que trois ans de plus à patienter pour un peintre qui n’a jamais été exposé en plus de 350 ans ?

Si on ne sait précisément où Jacob Vrel a vécu ou qui il était, une hypothèse concernant son travail se dessine au fil des années et des analyses : ses œuvres auraient inspiré le grand Johannes Vermeer. Le contraire a pourtant longtemps été admis ; on pensait que c’était Vermeer qui avait ouvert le chemin à Vrel pendant le siècle d’or néerlandais.

Jacob Vrel, Scène de rue. (© Fondation Custodia/Collection Frits Lugt)

Il semblerait cependant, rapporte The Art Newspaper, que les tableaux de Vermeer auraient été réalisés plusieurs années après ceux de Vrel. Pour le spécialiste en dendrochronologie Peter Klein, qui a étudié les panneaux de bois peints par Vrel, le peintre aurait travaillé entre les années 1630 et 1660 tandis que les œuvres de Vermeer sont datées entre les années 1650 et 1670.

"Nous savons maintenant que nombre des travaux de Vrel ont été réalisés avant les débuts de Vermeer. Il est très plausible que Vermeer ait vu les scènes de rue et les intérieurs de Vrel – et, si c’est le cas, que cela ait influencé ses propres peintures. Bien sûr, Vermeer a développé ces genres et les a fait culminer", s’enthousiasme Quentin Buvelot, conservateur du Mauritshuis, à The Art Newspaper.

Pour le moment, 45 peintures de Jacob Vrel ont été "identifiées et cataloguées". À l’image de leur créateur, elles présentent des scènes infusées de mystère et de silence, dans d’obscurs intérieurs ou dans des rues dont l’architecture rappelle l’Europe du nord, entre le nord de l’Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas. Des incursions intimistes qui rappellent effectivement certains des chefs-d’œuvre de Vermeer, de La Liseuse à la fenêtre à la célèbre Jeune Fille à la perle

Jacob Vrel, Femme à la fenêtre, saluant un enfant. (© Fondation Custodia/Collection Frits Lugt)

Jacob Vrel, L’atelier du tisserand. (© Fondation Custodia/Collection Frits Lugt)

À voir aussi sur arts :