AccueilPeinture

Un marque-page peint par Van Gogh vient d’être découvert

Publié le

par Anna Finot

© Vincent van Gogh

Il a été caché pendant environ 135 ans entre les pages d’un de ses livres.

Tout a commencé à l’automne 1881, lorsque le jeune Van Gogh, encore chez ses parents dans le petit village d’Etten, lisait Histoire d’un paysan, un roman illustré sur la Révolution française, écrit par Émile Erckmann et Alexandre Chatrian. Emballé par le récit, Van Gogh décide de l’envoyer à son ami artiste Anthon van Rappard, en 1883.

L’ouvrage traversa les générations de la famille Van Rappard jusqu’en 2019, année de sa vente au musée Van Gogh d’Amsterdam. Aussi étonnant que cela puisse paraître, personne n’avait jamais feuilleté le livre auparavant, ou du moins, aucun·e lecteur·rice n’avait remarqué le précieux marque-page glissé à l’intérieur…

Vincent Van Gogh, Strip with three sketches of a Woman Walking, a Sitting Man and a Sitting Woman, avant 1883, graphite sur papier, 28 x 5 centimètres. (© Van Gogh Museum, Amsterdam/Bank Giro Loterij)

Il aura donc fallu attendre 2021 pour découvrir ces quelques anciens dessins, rapporte Colossal. Entre les pages du livre, Van Gogh, âgé de 20 ans, aurait offert à son ami ce marque-page rempli de croquis représentant trois silhouettes de paysans, certainement directement inspirés du roman. Les paysans sont griffonnés à la verticale et s’étalent sur 28 centimètres de long.

Quelques années plus tard, l’artiste néerlandais Anthon van Rappard s’est vu offrir un portrait par son camarade prodige. Cependant, aujourd’hui, il ne reste que la moitié de cette esquisse, l’autre a été jetée par le peintre en 1885. L’œuvre a été coupée en deux dans un excès de colère qui a marqué la fin de leur amitié. Van Rappard aurait critiqué la lithographie du tableau de son ami, Les Mangeurs de pommes de terre, et Van Gogh n’aurait pas supporté.

Désormais, il ne reste que ce délicat marque-page en symbole de leur amitié d’antan, pour notre plus grand plaisir.

Le marque-page est exposé dans le cadre de l’exposition "Here to Stay" au musée Van Gogh, à Amsterdam, jusqu’au 12 septembre 2020.

À voir aussi sur arts :