AccueilPeinture

Un tableau "vandalisé par Banksy" va être mis aux enchères

Publié le

par Ana Corderot

© Banksy/Christie’s

La peinture dénonce le réchauffement climatique et devrait se vendre entre 3 et 5 millions d’euros.

Heureuse nouvelle pour la prestigieuse maison de ventes aux enchères Christie’s : une peinture à l’huile "vandalisée par Banksy" sera proposée à la vente en juin 2021, rapporte Artnet. Intitulé Subject to Availability ("Sous réserve de disponibilité"), le tableau datant de 2009 figure parmi une série de peintures que l’artiste a parodiées.

L’œuvre en question est en réalité une réinterprétation moderne d’une peinture à l’huile de 1890 d’Albert Bierstadt. Elle représente le parc national du mont Rainier, à côté duquel l’artiste y a déposé sa marque. Fidèle à son militantisme politique, social et environnemental, Banksy dénonçait ici les effets du réchauffement climatique en y insérant un astérisque à côté de la montagne enneigée, comprenant la note "sous réserve de disponibilité pour une période limitée".

"Subject to Availability". (© Banksy)

L’œuvre semble prémonitoire puisque le parc qu’elle représente est fermé au public depuis février 2020, en raison de "graves inondations et glissements de terrain". Une peinture engagée, à l’aspect prophétique, qui mérite donc tout l’intérêt qui va lui être porté lors de sa mise aux enchères.

Une œuvre estimée à plus de 5 millions d’euros

Si Subject to Availability est estimée à 5 millions de livres sterling (soit près de 5,8 millions d’euros), Christie’s n’est pas à l’abri d’une hausse des enchères. En effet, on se souvient d’une autre parodie de Banksy sur l’un des Nymphéas de Claude Monet, qui avait fait grimper les prix chez Sotheby’s.

Intitulé Show me a Monet (un jeu de mots sur l’argent, "money", et le nom du peintre français), cette œuvre revisitée venait dénoncer les rouages et limites de notre société de consommation capitaliste. Comble de l’ironie pour l’artiste, puisque le tableau avait atteint près de 8,5 millions d’euros. Signe que quoique Banksy fasse pour mépriser le marché de l’art, ce dernier lui accordera toujours autant de mérite.

À voir aussi sur arts :