AccueilPeinture

Une montre-bracelet de Pablo Picasso s’est vendue à une somme colossale

Publié le

par Ana Corderot

© Bettmann/Getty Images

Cette montre au cadran original est partie aux enchères à un prix dépassant plus de douze fois celui estimé au départ.

Énième coup d’éclat dans le milieu des ventes aux enchères. Cette fois-ci, c’est dans la prestigieuse maison de vente britannique, Bonhams que cela s’est produit. En mai dernier, à Paris, lors d’une vente de montres de luxe, l’avant-gardisme de Pablo Picasso a une fois de plus déchaîné les passions, grâce à une montre-bracelet lui ayant appartenu. Cette dernière a été adjugée à 267 000 dollars, dépassant outrageusement le prix estimé à hauteur de 22 000 dollars.

Très rare production de l’horloger suisse Michael Z Berger, la montre en question, faite d’acier inoxydable, a été spécialement conçue pour Pablo Picasso dans les années 1960. À l’image du maître espagnol, elle se démarque par son originalité, puisqu’elle ne présente aucun chiffre sur le cadran. Ces derniers ont volontairement disparu pour laisser place à des lettres qui, réunies, forment "Pablo Picasso".

© Bonhams

Portée à maintes reprises par l’artiste, cette montre a été offerte personnellement à son amie la sculptrice grecque Lela Kanellopoulou. Surnommée la Belle Hélène par Picasso, Kanellopoulou a gardé et chéri la montre pendant des années, avant qu’un·e descendant·e se décide à la vendre aux enchères.

Qualifiée par Bonhams de montre "oubliée" du peintre, elle a été, le temps d’une vente exceptionnelle, (re)découverte par un public enchanté. C’est notamment le sentiment qu’a eu Jonathan Darracott, responsable mondial des montres chez Bonhams : "Avec cette montre, j’ai eu la chance de tenir l’histoire entre mes mains et celle-ci doit faire une impression durable – comme il est peu probable que je la revoie."

À voir aussi sur arts :