AccueilPeinture

Une pièce de théâtre se penche sur l’amitié de Basquiat et Warhol

Publié le

par Lise Lanot

Une collaboration qui continue de fasciner les foules, quarante ans plus tard.

Une pièce de théâtre se penche sur l’amitié de Basquiat et Warhol

© Marc Brenner

Après le biopic et la série consacrés à Jean-Michel Basquiat et la série basée sur les journaux intimes d’Andy Warhol, une pièce de théâtre retraçant la relation amicale et professionnelle des deux artistes est présentée en ce moment à Londres. Située à New York en 1984, The Collaboration présente le "pape du pop art" proche de la soixantaine, alors que sa carrière décline, et Jean-Michel Basquiat, 24 ans, en plein essor.

"Lorsque Basquiat accepte de collaborer avec Warhol pour une nouvelle exposition, New York ne parle plus que de ça", décrit le théâtre. La pièce présente les deux artistes comme étant "réticents à collaborer". Si ce n’est pas tout à fait véridique historiquement parlant, cela permet aux créateurs de la pièce de présenter le désenchantement que ressentent les deux artistes à ce moment, précise Naomi Rea, journaliste chez Artnet.

La mise en scène a été confiée au cinéaste britannique Kwame Kwei-Armah tandis que le scénario est signé du Néo-Zélandais Anthony McCarten – à qui on doit Bohemian Rhapsody et I Wanna Dance With Somebody, le biopic consacré à Whitney Houston dont la sortie est prévue courant 2022.

Andy Warhol est campé par Paul Bettany (Captain America: Civil War Vision ; Avengers: Infinity War, Iron Man 3), Jean-Michel Basquiat par Jeremy Pope (Choir Boy, Hollywood, Pose). Ce dernier met en exergue le racisme vécu par le street artiste, qui déplore un monde de l’art trop blanc freinant sa carrière lorsqu’elle n’est pas raccrochée à celle de Warhol.

Le théâtre avertit son public quant aux thèmes abordés : "racisme, violence, mort, avortement, deuil et haine de son corps." Des références "à la drogue, aux armes, à la violence policière" et l’usage de termes "homophobes et racistes" sont également à prévoir afin de dépeindre la société des années 1980 et ce que pouvaient subir les deux artistes. La pièce sera visible à Londres jusqu’au 2 avril 2022 avant, peut-être, de voyager jusqu’à Broadway.

À voir aussi sur arts :