AccueilPhoto

À seulement 9 ans, une fillette éblouit la Toile avec ses photos

Publié le

par Lise Lanot

© Shengsheng

La petite Shengsheng passe ses journées à exercer son œil à la photo, avec talent.

Shengsheng n’a que 9 ans, mais déjà un sacré coup d’œil. La petite fille shanghaïenne a l’impression d’avoir toujours fait de la photo, telle qu’elle l’affirme dans une vidéo qui dresse son portrait. Cela ne fait que quelques mois qu’elle s’y est mise, rectifie cependant son papa, lui aussi photographe. Depuis le mois de septembre 2019, elle a capturé nombre d’images de son quotidien à l’argentique et a fait évoluer son style :

"Le téléphone portable est trop lourd pour elle, parfois elle ne peut pas bien le tenir. C’est pour ça que j’ai préféré lui donner un appareil argentique. Les appareils à mise au point automatique sont très légers. Elle peut les tenir facilement."

Shengsheng. (© Shengsheng)

Après avoir commencé par immortaliser ses parents et ses ami·e·s, la petite fille s’est mise à prendre en photo des inconnu·e·s qu’elle approche dans la rue. Elle les dirige et leur tire le portrait, sous l’œil et les conseils de son père.

Cependant, l’élève commence à dépasser le maître et l’œil aguerri de Shengsheng lui permet parfois de faire remarquer à son père que l’angle qu’il lui proposait n’est pas le plus heureux et qu’un changement de décor est nécessaire. Lorsqu’elle utilise un appareil instantané, elle offre de bon cœur ses images à ses modèles d’un jour.

© Shengsheng

La patte de Shengsheng, c’est une vue en contre-plongée due à sa petite taille. Ses clichés nous ramènent ainsi en enfance, où tout paraît plus impressionnant, aussi beau qu’effrayant. Ces notes enfantines n’enlèvent rien aux efforts de composition de la petite fille, qui s’exerce aux portraits, mais aussi aux natures mortes et à l’abstraction, en immortalisant ombres et paysages.

Shengsheng espère continuer à progresser en photographie et, si elle préfère rester humble et refuse de comparer son travail à celui d’adultes, elle s’émerveille du pouvoir que lui confère la photo : "Je peux enregistrer toute ma vie [grâce à la photographie], c’est très significatif."

© Shengsheng

Shengsheng en plein travail avec une inconnue. (© Shengsheng)

Nana Ou-Yang. (© Shengsheng)

© Shengsheng

© Shengsheng

© Shengsheng

© Shengsheng

© Shengsheng

© Shengsheng

© Shengsheng

© Shengsheng

© Shengsheng

© Shengsheng

À voir aussi sur arts :