AccueilPhoto

Angelina Jolie va réaliser un biopic sur le grand photographe de guerre Don McCullin

Publié le

par Lise Lanot

© Eric Vandeville/Gamma-Rapho via Getty Images

Le film sera adapté de l'autobiographie du grand reporter, qui a couvert des conflits aux quatre coins du monde.

En janvier 2017, le photographe et reporter britannique Don McCullin était nommé chevalier par la reine Élisabeth II "pour l’intégralité de son œuvre photographique". Quatre ans plus tard, l’œuvre et la vie du photographe vont de nouveau être célébrées, cette fois au travers d’un film réalisé par Angelina Jolie. Le long-métrage sera adapté par le scénariste Gregory Burke ('71) d’après l’autobiographie du photojournaliste, Risques et périls: Unreasonable behaviour.

Sorti en 2002, le livre raconte la trajectoire de l’artiste autodidacte. Né dans une famille sans le sou, il découvre la photo lors de son service militaire, en 1953. Son appareil devient alors l’extension de son bras, lui permettant de rendre compte des atrocités de la guerre pour qu’elles ne soient pas ignorées. Dès 1964, il reçoit le prestigieux prix World Press Photo pour son reportage sur la guerre civile à Chypre.

Don McCullin devant une de ses photos aux Pays-Bas, recevant le célèbre prix World Press Photo pour son reportage sur la guerre civile à Chypre, le 17 décembre 1964. (© Nationaal Archief/Wikipedia Commons)

Un hommage à l’humanité de son œuvre

Il passe le reste de sa carrière aux quatre coins du monde, témoin de "Berlin coupé par le mur, [du] Congo meurtri, [du] Vietnam bombardé et torturé, [du] Biafra affamé, [du] Bangladesh ravagé, [du] Cambodge assassiné, [du] Salvador révolté [et de] l’Irlande tourmentée". En préface de l’autobiographie de Don McCullin, Robert Pledge (cofondateur de l’agence indépendante Contact Press Images) définissait son regard comme "l’émouvant miroir de celui des sujets qu’il photographie, auxquels il s’identifie".

Cette humanité et sensibilité du Britannique (alors même qu’il s’aventurait à affronter le pire des souffrances humaines) semblent avoir convaincu Angelina Jolie de s’atteler à porter son histoire au grand écran :

"Je suis vraiment honorée d’avoir [cette] chance. J’ai été attirée par cette combinaison unique d’audace et d’humanité – son engagement absolu de témoigner des vérités de la guerre, son empathie et son respect pour ceux qui souffraient des conséquences. Nous espérons faire un film aussi intransigeant que le travail de Don, un film sur les personnes et les événements extraordinaires qu’il a vus, sur l’ascension et la chute d’une période unique du journaliste."

Couverture de "Unreasonnable Behavior" de Don McCullin.

Un respect mutuel

Aujourd’hui âgé de 85 ans, Don McCullin aurait accepté le projet en ayant en tête le dernier film réalisé par Angelina Jolie, rapporte le Guardian. D’abord, ils ont tué mon père est une adaptation des mémoires de la militante cambodgienne des droits de l’homme Loung Ung. Le film raconte le génocide cambodgien et l’enfer des camps gérés par les Khmers rouges – un sujet couvert par Don McCullin à l’époque :

"En voyant le dernier film d’Angelina sur le Cambodge, et ayant passé tant de temps là-bas pendant la guerre, j’étais vraiment impressionné par la façon dont elle en a réalisé une représentation si puissante et fidèle. Avec elle, je me sens entre des mains sûres, compétentes et professionnelles", a-t-il déclaré au 'Hollywood Reporter'.

Don McCullin devrait être producteur exécutif du film, qui n’a pas encore de date de sortie. En 2012, un documentaire consacré à son travail était déjà sorti : les canaux ne manquent pas pour célébrer son œuvre, si dense et éloquente.

À voir aussi sur arts :