AccueilPhoto

Avec ses selfies, une artiste recrée à la perfection d'anciens tableaux

Publié le

par Lise Lanot

© Lisa Yukhnyova

En 200 jours, Liza Yukhnyova s'est transformée en 200 femmes venant de 200 tableaux différents.

La première vague de confinement de 2020 a donné des idées aux passionné·e·s d’art. Avec l’impossibilité de se rendre au musée, des internautes ont eu l’idée d’amener le musée dans leur foyer. C’est le cas de la Russe Liza Yukhnyova, qui a participé au Getty Challenge et ne s’est jamais arrêtée. Le défi en question consistait à se transformer en œuvres d’art à l’aide d’accessoires à disposition chez soi.

Sous le nom de @Muse_Liza, la jeune femme a publié un diptyque par jour depuis le 16 avril, soit déjà 200 œuvres. Le nombre est impressionnant, d’autant plus que la minutie apportée par Liza Yukhnyova est étourdissante. Elle se prend en photo, crée elle-même ses costumes, se maquille et se coiffe toute seule, le tout sans utiliser Photoshop, précise-t-elle. La gestion de la lumière, notamment lorsqu’il s’agit d’œuvres de la Renaissance et de clair-obscur, prend une place considérable dans ses photos.

La femme aux 200 visages

Les portraits recréés représentent exclusivement des femmes, d’origines et de mouvements artistiques variés, et la magie opère grâce à l’attitude et aux décors imaginés par l’instagrameuse. Au fil des photos, on pourrait croire qu’elle change de visage tant elle parvient à redonner vie à ces modèles d’un autre temps.

Chaque image vaut une observation approfondie puisque, derrière le soin apporté à ces hommages photographiques, ces derniers sont une mine de bricolage artisanal. Liza Yukhnyova explique par exemple utiliser "un poncho pour créer un fond noir", un "bébé en plastique", un "drap couleur sable" pour s’envelopper ainsi qu’une lampe de chevet en guise de lumière et une table à repasser faisant office de trépied.

Passionnée d’art, elle n’oublie pas de préciser, dans ses légendes, les noms des auteur·rice·s des œuvres originales, leur date de création et, souvent, pourquoi elle les a choisies. Elle note également que les cours qu’elle a suivis (sur "la mimèsis dans les arts visuels", entre autres) l’ont particulièrement aidée. La preuve qu’avec beaucoup d’imagination, de temps et de passion, tout est possible.

À lire également -> En reproduisant des peintures en photos, Peter Brathwaite rend hommage aux modèles noirs

À voir aussi sur arts :